Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

Présidentielle 2017 : Fillon, Macron ou Le Pen ? L’analyse de Jacques Sapir

Présidentielle 2017 : Fillon, Macron ou Le Pen ? L’analyse de Jacques Sapir

Fillon trahi par les siens ou attaqué par l’Elysée, Macron «pas encore sorti du bois», Marine Le Pen «relativement prévisible» – l’économiste Jacques Sapir décrypte les tenants et aboutissants de la campagne présidentielle 2017.

Malgré le scandale qui entoure François Fillon quant au possible emploi fictif de sa femme Penelope depuis début février, il n’est pas encore à exclure de la course à l’Elysée, estime Jacques Sapir. Il souligne néanmoins que son effondrement dans les sondages pourrait l’amener à se retirer. Le «PenelopeGate» dont le timing n’a rien d’anodin selon le chercheur, pourrait aussi bien être une manœuvre de l’entourage du candidat que de l’Elysée. «Etre trahi par les siens est un grand classique de la politique française», explique Jacques Sapir.

Les difficultés du candidat de droite avantagent certainement le «gendre idéal», «choucou des médias», «véritable héritier de François Hollande» Emmanuel Macron. Ce dernier, selon Jacques Sapir, représente «quelque chose de tellement creux, de tellement vide» que sa stratégie d’éviter autant que possible de parler d’un éventuel programme pourrait s’avérer bonne afin d’attirer des électeurs. «Emmanuel Macron est un très grand pari», note l’économiste qui ajoute que, pour le candidat, cela pourrait être un désavantage, notamment, face à Marine Le Pen qui est «relativement prévisible». Le côté «imprévisible» pourrait finalement faire peur aux électeurs, juge l’expert. On ne peut pas, aujourd’hui, faire de pronostics quant à l’issue de la présidentielle, prévient Jacques Sapir, expliquant que les débats entre les candidats pourront toujours faire basculer le choix de l’électorat.

 

SOURCE:

Commenter cet article