Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

photo d'illustration (source: radio-canada)

photo d'illustration (source: radio-canada)

Communiqué du parti communiste grec (KKE)

 

Le 24 juillet 2018

Les incendies qui ont éclaté le 23 juillet 2018, se sont transformés en tragédie dans diverses régions de la Grèce. L’Attique était la proie des flammes, car à partir de lundi midi un grave incendie est survenu dans une région côtière à l’ouest de l’Attique, alors que quelques heures plus tard, l’incendie a éclaté dans une région côtière à l’est de l’Attique qui n’a pas pu être maîtrisé. Sur la base des informations confirmées, à l’est de l’Attique, le feu a tué plus de 50 personnes et en a blessé plus de 150 – beaucoup d’entre eux sont des blessés graves – alors qu’au moins 1.200 maisons et 300 voitures ont été brûlés.

 

Les responsabilités du gouvernement dans les catastrophes sont criminelles. L’absence de mesures de protection anti-incendie est mise en évidence.

 

Les pompiers ont combattu les flammes, mais leur lutte était inégale puisque le gouvernement actuel SYRIZA-ANEL, comme tous les précédents, comptait exclusivement sur le temps, sans aucune organisation substantielle, sans infrastructures et sans moyens. Comme le souligne le Bureau de Presse du comité central du KKE dans son commentaire: « Les incendies qui détruisent des forêts et des terres agricoles, ainsi que des maisons, mettent en évidence encore une fois l’absence de mesures de protection anti-incendie,  le manque d’infrastructures de protection des forêts et de lutte contre les incendies, ainsi que le manque de moyens et de personnel. Le KKE exige du gouvernement SYRIZA – ANEL, de toute autorité compétente étatique et locale, que toutes les mesures nécessaires pour lutter efficacement contre les incendies en cours soient prises immédiatement».

 

Il convient de noter que le KKE en mai dernier, par un événement spécial sur la protection anti-incendie et la protection des forêts, ainsi que par une question au Parlement, avait mis en lumière les conséquences de la politique qui sert le profit capitaliste et les problèmes aigus dans le domaine de la protection anti-incendie et de lutte contre les incendies de forêts, et avait exigé la prise des mesures immédiates.

 

Dans cet événement, le secrétaire général du comité central du KKE (parti communiste grec) , Dimitris Koutsoumpas, s’était référé, entre autres, aux responsabilités du gouvernement SYRIZA – ANEL et de ses prédécesseurs et avait souligné qu’il s’agit des questions telles que le maintien du cadre légal anti-forêt, le manque d’interventions préventives dans les écosystèmes forestiers, le sous-financement des pompiers, l’absence généralisée d’infrastructures appropriées, de consommables, etc. Il a également souligné que les pompiers ne disposent pas de l’équipement de protection individuelle approprié, ni même d’un deuxième uniforme à porter.

 

«Tout cela entraîne de sérieux obstacles pour faire face aux incendies, la perte de vies humaines, l’incendie de forêts et de fortunes entières, parce que – disent-ils – il n’y a pas d’argent, alors que 4 milliards d’euros sont consacrés pour des dépenses militaires de l’OTAN et des milliards de dettes sont remis au grand capital », avait noté le dirigeant du KKE.

 

L’Organisation du Parti d’Attique, les communistes dans les zones touchées par les incendies étaient en première ligne et ont soutenu les efforts des habitants en leur apportant une aide précieuse pour sauver des gens et protéger leurs maisons.

 

Des députés et d’autres cadres du KKE visitent les zones touchées et le parti intervient pour assurer immédiatement l’hébergement, l’habillement, la nourriture, les médicaments et l’indemnisation directe des victimes.

 

SOURCE:

Commenter cet article