Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Face à l’injustice les RETRAITÉS veulent du concret : TOUS EN MANIF samedi 1er décembre 2018

L’intervention du chef de l’Etat mardi était censée répondre aux préoccupations exprimées ces derniers mois par les salariés et les retraités et récemment par les « gilets jaunes ». Les explications laborieuses du président n’auront pas convaincu les 80 % de nos concitoyens mécontents de sa politique et pour cause.

Nous ne comprendrions pas que c’est pour notre bien…

Tenter de justifier les hausses de carburants par le souci de préserver l’environnement est indigne quand on sait le peu de cas que ce gouvernement a accordé jusqu’à présent aux alertes sur le réchauffement climatique. Alors qu’il s’agit de compenser les pertes de recettes occasionnées par les privilèges fiscaux généreusement accordés aux grandes fortunes du pays et qui n’ont jamais été aussi prospères.

Opposer comme il l’a fait les urgences sociales aux urgences environnementales c’est culpabiliser et mépriser celles et ceux qui subissent depuis des années l’érosion de leur pouvoir d’achat. 
Les retraités oubliés une fois encore

Il n’a pas osé évoquer la situation des retraité-e-s que la hausse de la CSG puis la désindexation de leurs pensions sur le coût de la vie va durablement réduire leur pouvoir d’achat. Pourtant des centaines de milliers d’entre eux ont défilé depuis des mois dans tout le pays pour exiger l’augmentation de leurs pensions.

La solution du président : une méthode d'accompagnement

Bavard, n’oubliant pas de se pencher avec une compassion peu crédible sur le sort de ceux qui ont des fins de mois difficiles et philosophant à bon compte sur l’avenir de la planète, il n’a trouvé comme seule explication au mécontentement que le manque d’accompagnement des mesures. Les décisions sont prises a-t-il répété, pas question d’y revenir, la méthode consiste dons à mieux expliquer et à accompagner les mesures. Consternant car ce n’est pas un problème de méthode mais bien celui de choix politiques.

Trop c’est trop !

« Le 1er décembre, la CGT appelle tous les citoyens, les salariés actifs et retraités à se joindre aux manifestations des privés d’emploi et précaires pour exiger des réponses immédiates et précises de la part du gouvernement et du patronat ».

L’UCR CGT, engagée dans une campagne pour la revalorisation de leurs pensions, appelle toutes ses organisations à solliciter les retraité-e-s afin qu’elles et ils participent nombreux à cette journée de protestation et de revendications concrètes. Les retraités-e-s ne se contenteront pas de discours ils veulent une revalorisation de leurs pensions, maintenant.


L'appel de l’UCR (Union Confédérale des Retraités) CGT
Le 28 novembre 2018

SOURCE:

Commenter cet article