Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Depuis quelques jours, de nombreuses personnes me sollicitent pour donner mon avis sur les mesures annoncées par Emmanuel Macron lundi soir dernier, et en particulier sur l’extension du pass sanitaire aux cafés, restaurants, centres commerciaux etc.

J’aurais d’innombrables choses à dire sur le sujet. Mais malheureusement, je ne vais pas pouvoir le faire. Car mon avis se voudrait rationnel et nuancé, ce que la période d’hystérie collective que nous vivons actuellement ne tolère pas. Il faut être dans le camp des « pro » ou des « anti », aucune autre position n’étant permise.

Or, je ne veux pas contribuer à diviser plus que ne l’est déjà la société. Car c’est peut-être là-dessus que les gouvernants ont déjà gagné. Ils ont réussi à générer tellement de frustrations, d’inquiétudes et de colères parmi nous qu’ils ont anéanti toute possibilité de dialoguer pour dépasser nos désaccords.

Ce que nous devons ne pas perdre de vue, c’est que cette crise sanitaire n’a pas surgi dans un contexte serein et apaisé. Cela fait 40 ans que les gouvernants se sont appliqués à trahir le peuple, sapant chaque jour un peu plus la confiance qu’il portait en eux. On ne produit pas 9 millions de pauvres, 6 millions de chômeurs et 150.000 SDF sans qu’il n’y ait de graves conséquences sur le long terme. Qu’ils ne viennent donc pas maintenant pleurnicher en se plaignant qu’une partie de la société refuse de se laisser entraîner par eux pour résoudre la crise sanitaire. Ce d’autant qu’ils auront multiplié les approximations, les mensonges, et les mesures incohérentes ou inutiles pour tenter de dissimuler leur incompétence.

Et pour couronner le tout, Emmanuel Macron réouvre « en même temps » le front de la guerre sociale avec la casse de l’assurance chômage et la réforme du régime des retraites (allongement de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans … alors que le chômage des 55 ans et plus est massif !) alors même que nous entrons dans une crise économique historique ! Son cynisme n’a décidément aucune limite …

Aujourd’hui, je n’en veux ni à ceux qui soutiennent le pass sanitaire parce qu’ils pensent que c’est la seule solution pour sortir rapidement et définitivement de cette crise sanitaire, ni à ceux qui s’y opposent parce qu’ils y voient le franchissement d’une nouvelle étape décisive dans la restriction des libertés publiques.

J’en veux à ceux qui sont responsables d’avoir détruit toutes les conditions nous permettant  d’échanger sereinement nos points de vue pour transcender nos différences et construire un chemin commun.

C’est à cause d’eux si nous allons droit dans le mur.

L’Histoire les jugera.

François Boulo

Gilet jaune

SOURCE : Facebook:

 

Commenter cet article