Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Face à Macron-Le Pen/Zemmour,

l'alternative populaire c'est Mélenchon !

Les 10 et 24 avril, nous serons appelés à voter pour les élections présidentielles. Après 5 ans d’un mandat de Macron marqué par les reculs sociaux, les augmentations de prix, les attaques faites à nos droits, ces élections doivent être une occasion de stopper les néo-libéraux, stopper l’autoritarisme macronien.

Le gouvernement et les grands médias cherchent à faire de cette élection un duel, voire une triangulaire Macron – Le Pen/Zemmour en agitant une fois de plus l’islam, l’étranger ou le migrant comme cause des problèmes de ce pays. La mise en avant des candidats d’extrême-droite vise à assurer la réélection de Macron.

La droite avec Pécresse liée au zemmourien Ciotti cherche une « alternance » qui ne visera qu’à prolonger en le durcissant le macronisme au service des riches et des capitalistes.

A gauche, plusieurs « opposants » à Macron se bousculent au portillon, certains « macroncompatible » en réalité, d’autres n’étant là que pour témoigner ; le seul candidat de rupture avec les politiques néolibérales capable de gagner est Jean-Luc Mélenchon. Le Rassemblement Communiste appelle à faire bloc derrière cette candidature.

Vaincre la résignation, déjouer le plan Macron

Emmanuel Macron est l’artisan de la division, de la violence et de la misère. Depuis son élection, nous sommes entrés dans une phase encore plus violente de la crise du capitalisme. En moins d’un an, la France compte 1 million de pauvres supplémentaires : les milliardaires français n’ont jamais connu la crise puisqu’ils ont gagné 175 milliards d’euros entre mars et décembre 2020. C’est l’équivalent de deux fois le budget de l’hôpital public.

Pendant que des milliers de travailleurs ont été licenciés pendant la crise sanitaire, que les privés d’emploi doivent affronter durement la réforme de l’assurance chômage, une publication de l’Observatoire des Multinationales a révélé que la rémunération des actionnaires allait atteindre 51 milliards en 2021 soit une hausse de 22% en un an !

Cette violence, ce mépris incitent une partie des classes populaires à se détourner du combat, à plonger dans la résignation du fait des difficultés très importantes du quotidien. C’est bien cela le plan Macron : la stratégie du choc, de la violence et de l’étouffement des classes populaires. C’est cela qu’il faut combattre et cela passera aussi par les urnes en avril prochain. Il est temps que la résignation cède la place à l’espoir.

L’antifascisme comme boussole

Face au plan Macron, les oppositions sont étouffées, bien aidées par des monopoles médiatiques qui n’ont qu’à lui opposer des versions encore plus violentes : Zemmour et Le Pen. Le renforcement du monopole médiatique de Vincent Bolloré (CNews, Direct 8, Europe 1…) est édifiant dans la création de cette “opposition” de façade, qui n’a comme seul fonction de faire du musulman, de l’étranger l’ennemi intérieur, un écran de fumée qui permet au capital financier de continuer sa course au profit et d’éluder les questions des salaires, des pensions, des indemnités chômage, des services publics et de la baisse du temps de travail. Cela donne aussi une visibilité aux groupuscules fascistes qui se sentent décomplexés et multiplient les attaques directes contre le camp progressiste.

En plus de « l’ennemi de l’intérieur », le capitalisme a besoin également d’un ennemi à l’extérieur. C’est le rôle qu’il veut faire jouer à la Chine et à la Russie pour mieux encore détourner les colères des classes populaires.

Là encore, Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à déjouer le piège des fauteurs de guerre, à ne pas flancher et à prôner une France antiraciste et partisane de la paix.

L’unité sur des bases de rupture

Notre soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon est le soutien à la résistance à la broyeuse antisociale du capitalisme. C’est un souffle d’optimisme face à la déferlante néo-libérale. Ce soutien s’inscrit en cohérence avec toutes les mobilisations populaires auxquelles nous avons pu participer ces dernières années. Nous avons besoin d’en finir avec ce système capitaliste qui entrave nos vies, rend l’existence difficile pour la majorité, afin qu’une minorité d’exploiteurs en profitent. La candidature de Mélenchon, qui est l’expression de la résistance anti-libérale, antifasciste, écologique, euro-critique et anti-impérialiste, est une étape essentielle dans cet objectif. Les grandes avancées de son programme : augmentation des salaires, retraite à 60 ans, renforcement des services publics ne pourront se faire que dans la rupture avec la 5ème République autocratique, le développement d’une République qui organise une démocratie participative du peuple et par la rupture avec les traités européens, avec l’Otan et le rétablissement de la souveraineté populaire.

La résignation doit laisser place au combat, le désespoir à l’espoir ! En 2017, Mélenchon n’était pas loin de réussir, c’est donc possible d’éviter le duel mortifère Macron/ Le Pen-Zemmour. Comme le chantait le poète Aragon, « sous la grêle, fou qui fait le délicat », ne faisons pas la fine bouche, soutenons notre meilleure chance d’alternative, votons et faisons voter Jean Luc Mélenchon !

Le 19 décembre 2021

Rassemblement Communiste

SOURCE:

Commenter cet article

B
évidemment si "Là encore" ( autrement dit si sur la plus-part des sujets sinon tous ! ) , Jean-Luc Mélenchon est le seul ( et puisqu'il est le seul ) candidat à déjouer le piège des fauteurs de guerre, à ne pas flancher et à prôner une France antiraciste et partisane de la paix. ... etc etc ... nous n'avons plus que ce choix CQFD ! résumé si on voulait retirer l'expression communiste et une certaine diversité contradictoire du débat national et entre travailleur on s'y prendrait pas autrement ... difficile de faire mieux ! ! Miterrand sort de ce corps ! Pour autant quand on analyse les propositions sans parler de la démarche y aurait quand même quelques soucis ! Vaudrait mieux en débattre avant, non !
Répondre