Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

 

Un article de Karine Bechet-Golovko :

J'écris rarement des billets apportant un soutien direct à une organisation, donc celui-ci sera une exception. En effet, j'ai été contactée il y a quelques jours par l'association France Russie Convergences, pour diffuser l'information concernant l'organisation d'une manifestation en soutien à la Russie et au Donbass à Marseille ce 25 juin à 15h. Organiser, en ce moment, au milieu de cette hystérie galopante, une manifestation en soutien à la Russie ... le fait est assez rare pour avoir attiré mon attention. Le courage est en général suffisamment rare, pour mériter d'être souligné.

En les contactant suite à leur adresse, j'ai appris qu'ils n'en étaient pas à leur premier fait d'armes, ce qui est une excellente nouvelle. En mars dernier déjà, alors que le conflit en Ukraine s'enflamme après 8 années de guerre hésitante, mais quotidienne, une première manifestation est organisée.

Ainsi, cette association France Russie Convergences a été fondée en février 2013 en sympathie à la Russie et pour dénoncer la désinformation, qui entoure le pays. Comme nous l'a déclaré leur porte-parole, Didier Vialla :

« Nous étions alors un petit groupe d’amis qui partagions les mêmes valeurs patriotiques et qui se reconnaissait dans la vision du Président Vladimir Poutine sur la société optimale pour ce nouveau siècle naissant (les valeurs familiales traditionnelles, le patriotisme, la fierté de son histoire et le refus du globalisme nihiliste). »

Rapidement, ils ont compris qu'organiser des rencontres n'étaient pas suffisant, il fallait être présent dans la communication de masse. Puis, en février, avec la décision prise par le Président Poutine de finalement intervenir pour protéger les populations du Donbass et de mettre fin au régime néo-nazi atlantiste, qui s'est emparé de l'Ukraine en 2014, le collectif a décidé de passer à un cran supérieur et de montrer publiquement leur soutien en organisation également des manifestations.

« Nous n’avons pas eu besoin de tergiverser longtemps pour comprendre que cette décision murement réfléchie (8 ans de guerre et de non-respect des accords de Minsk) était malheureusement la seule issue possible ; d’autant plus, qu’elle nous concerne tous au regard des énormes répercussions qu’elle engendre en termes de rééquilibrage des relations internationales mais aussi civilisationnelle. Il fallait donc, à notre tour, monter en puissance et organiser des actions plus visibles et susceptibles de faire réagir l’opinion publique : nous sommes alors véritablement entrés en dissidence en organisant des rassemblements de rue mais aussi des actions plus symboliques au gré de l’actualité. » 

Ce fait est assez rare et courageux aujourd'hui, quand nous voyons la France envahie de drapeaux ukrainiens, comme si elle était occupée. Dénoncer les racines des problèmes est le seul moyen de faire bouger les consciences, particulièrement amorphes ces dernières années.

Il est effectivement fondamental d'assumer ses positions, surtout lorsqu'elles ne sont pas conformes à la ligne imposée dans une société. Si nous n'avons plus le courage de nos opinions, nous courrons vers une société totalitaire. N'importe quel totalitarisme repose sur la faiblesse des hommes.

Pourquoi ne pas aller à Marseille ce 25 juin et se retrouver à 15h au Square Monticelli ?

Karine Bechet-Golovko sur son blog :

Commenter cet article