Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

«Don't pay UK» : un collectif incite les Britanniques à ne plus payer leurs factures d'énergie

Le mouvement de désobéissance civile «Don't pay UK» essaye de convaincre les citoyens britanniques de ne pas régler leurs factures d'énergie en raison de la hausse des prix. Ils sont pour le moment près de 100 000 à s'être déclarés prêts à le faire.

L'initiative portera-t-elle ses fruits ? Depuis la fin juin au Royaume-Uni, un collectif de citoyens baptisé «Don't pay UK» invite les Britanniques à ne plus régler leurs factures de gaz et d'électricité à partir du mois d'octobre afin de s'insurger contre la hausse des prix, et espère ainsi forcer les fournisseurs d'énergie à réduire la facture, comme le rapporte le quotidien d'outre-Manche The Guardian.

Depuis le lancement de l'opération, 94 643 personnes (à la publication de cet article) se sont engagées à participer à cette action de désobéissance civile, selon un décompte hébergé sur le site internet de «Don't pay UK».

Les membres du collectif refusent d'être considérés comme des «vaches à lait»

«Nous sommes un mouvement contre la hausse des factures d'énergie. Nous exigeons une réduction des factures d'énergie à un niveau abordable. Nous annulerons nos prélèvements automatiques à partir du 1er octobre si nous sommes ignorés. Nous prendrons cette mesure si les promesses atteignent 1 million», est-il expliqué sur la page d'accueil du site.

Encore bien loin du million de personnes espéré, «Don't pay UK» propose à chaque citoyen britannique de participer à faire connaître le mouvement en imprimant, ou en commandant, des dépliants ou des autocollants.

«En ce moment, nous mettons en place des listes de diffusion et sur Telegram, TikTok, Instagram, Reddit et Twitter pour commencer à en parler aux gens [...] Nous aurons besoin de personnes, d'organisations et de groupes communautaires pour faire tout cela également, en construisant cela rue par rue, domaine par domaine et ville par ville», assure le mouvement.

«Nous sommes clairs à ce sujet dès le départ : nous ne le ferons que si nous obtenons une masse critique de personnes s'engageant à annuler leurs factures à partir du 1er octobre. C'est le nombre [1 million] dont nous avons besoin pour montrer un pouvoir sérieux aux compagnies d'énergie et au gouvernement», souligne-t-il.

«Cela ne peut fonctionner que si nous croyons en l'autre et montrons aux pouvoirs en place que nous ne supporterons pas d'être traités comme des vaches à lait», assure-t-il encore.

Toujours sur son site, «Don't pay UK» insiste sur le fait que «le non-paiement de masse n'est pas une idée nouvelle». «Cela s'est produit au Royaume-Uni à la fin des années 80 et 90, lorsque plus de 17 millions de personnes ont refusé de payer la Poll Tax – aidant à faire tomber le gouvernement [de Margaret Thatcher] et à annuler ses mesures les plus sévères», rappelle-t-il.

Inflation record depuis 40 ans au Royaume-Uni

La date choisie pour le début de l'opération – le 1er octobre – n'est pas un hasard. En effet, c'est ce jour que le plafond maximum des notes d'électricité et de gaz devrait être relevé, comme à l'accoutumée, par le régulateur britannique. Selon le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Andrew Bailey, il devrait atteindre «environ 3 500 livres» (4 138 euros) contre 1 971 livres (2 330 euros) aujourd'hui. En octobre 2021, il atteignait 1 277 livres (1 509 euros), soit une augmentation de plus de 174% en un an.

Au mois de juin, l'inflation au Royaume-Uni s'établissait à 9,4% sur un an, soit son plus haut niveau depuis 40 ans. Le 4 août, la Banque d'Angleterre a annoncé une prévision de 13% d'inflation pour le quatrième trimestre.

Vu sur l'application RT News

Commenter cet article