Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

Anciens militants communistes pour la plupart, nous avons créé "La croisée des chemins" d'abord, "Action communiste", ensuite. Nous y avons été contraints par les incessants renoncements du Parti Communiste Français  : acceptation de l’Europe capitaliste de Maastricht, participation à un gouvernement qui a fait voler en éclats les acquis sociaux, économiques et culturels ; qui n'a cessé de dériver vers l'électoralisme et a abandonné de fait l’organisation communiste dans les entreprises.

 

Pendant toute cette période, Marie-Georges Buffet  ne s'est pas fait entendre.

 

Sous couvert de mutation le PCF renonçait à transformer la société. Il se contentait alors de « dépasser le capitalisme (?) » en l’aménageant et en acceptant de fait les privatisations. Il a décidé de participer au gouvernement de la gauche « plurielle » dont la politique a alimenté le découragement, l’abstention et le vote d’extrême-droite. Les électeurs ne s’y sont pas trompés qui se sont alors détournés du vote PCF.

 

Pendant toute cette période, Marie-Georges Buffet  ne s'est pas fait entendre.

 

Nous avons eu raison, hélas !  Le microscopique Robert Hue, porté jadis avec d'autres médiocres par les directions de l'époque, a disparu : il est devenu sénateur... Et, bien tardivement, sont venus les changements de forme : on reparle, dans l'Huma, du capitalisme et des luttes... Mais sur le fond, le PCF, toujours européiste et réformiste,  se prépare aux habituelles alliances électorales avec la "gauche".

 

C'est donc très exactement parce que je suis toujours communiste que je ne voterai pas Marie-Georges Buffet .

 
Pascal Acot,
historien de l’écologie scientifique (CNRS)

Commenter cet article

pingouin094@yahoo.fr 05/04/2007 21:04

La politique d'alliance du PCF avec le PS dans le gouvernement Jospin a été une grave erreur, dont les deux conséquences les plus visibles ont été : Le Pen au second tour en 2002, le PCF sous la barre des 3%.
Et même si je n'oublie pas que M.G Buffet a été membre de ce gouvernement, je pense sincèrement que le PCF a tiré partie de son erreur.
Le PCF a été l'élement moteur de la campagne pour le NON à la Constitution Européenne, le programme du PCF, que j'invite chacun à lire est un vrai programme de changement de la société.  Mais c'est un programme réaliste, c'est à dire qui se pose la question de comment partir de la société réelle d'aujourd'hui pour l'amener à la société souhaitée. Le programme du PCF est un programme de ce qui peut être fait en une mandature, mais si (rêvons) le PCF était élu, son programe lors de la mandature suivant irait encore plus loin, bien sûr.
Enfin, bien sûr que le communisme aspire et a toujours aspiré à "dépasser le capitalisme". Sauf erreur de ma part, Marx indiquait que le capitalisme était une phase nécessaire du développement des sociétés, mais qu'il convenait désormais de le "dépasser" pour accéder à l'étape suivante du développement de la société, le "socialisme". Mais cette argutie n'est qu'un jeu de mot qui masque la vérité du débat.

papadoc 02/04/2007 15:44

Salut, pour info :

TOULOUSE, 24 mars 2007 (AFP) - 18h26
Proclamation à Toulouse d'un "gouvernement provisoire occitan"


Des militants occitans ont annoncé samedi à Toulouse la proclamation d'un "gouvernement provisoire" chargé de "faire reconnaître aux yeux du monde l'existence d'une nation occitane", en vue de la création d'une "République fédérale et démocratique d'Occitanie". "Nous avons décidé de constituer un gouvernement provisoire occitan, au nom du principe de libre association et du droit imprescriptible international des peuples à l'autodétermination", a déclaré lors d'une conférence de presse le "Président" de ce "gouvernement" autoproclamé, Michel Aguilera. "Ce gouvernement a pour tâche d'élaborer la première constitution des Pays d'Oc (...). Nous espérons qu'il puisse devenir, par des voies démocratiques et sans violence, une République fédérale et démocratique avec le soutien de la France, de l'Europe et des Nations Unies", a-t-il dit, près d'un drapeau rouge frappé de la croix or occitane. "Nous ne sommes pas des séparatistes", a précisé M. Aguilera, soulignant son objectif de "rendre l'Occitanie aux Occitans", en participant notamment aux élections régionales. "Il s'agit pour nous de redonner la parole aux Occitans, car certains auraient souhaité que nous la perdions à jamais", a pour sa part déclaré Laurenç Revest, "Premier ministre du gouvernement provisoire occitan" (GPO), comptant sept ministres, dont un apiculteur et un boulanger, détenant respectivement les portefeuilles de l'Education et des Affaires étrangères. "Nous appelons les populations occitanes à reconnaître et à soutenir" le GPO, qui constituera "un encouragement dans leur combat national" pour les Basques, les Corses, les Catalans, les Alsaciens et les Bretons, a-t-il ajouté. La langue occitane ou langue d'Oc est parlée dans huit régions de la moitié sud de la France, dans douze vallées alpines du Piémont italien et au Val d'Aran, en Catalogne espagnole, soit sur un espace d'environ 190.000 km2 regroupant quelque 14 millions d'habitants.