Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

Cela fait cinq ans que l’euro est apparu (1er janvier 2002) dans nos porte-monnaie. Pour les vider, principalement ! La presse, ces dernières semaines, a relevé les augmentations de prix des produits et services de première nécessité entre 2001 et 2006 : « principal enseignement : les prix des produits de base ont bel et bien explosé. » indique le Parisien, confirmant ce que tous, nous constatons tous les jours.

 

Dès son lancement, l’euro n’a qu’un seul objectif : casser le "coût" du travail, s’en prendre à toutes les conditions d’existence des travailleurs, des jeunes, des mères de famille. Et cela, sous la menace permanente brandie par la Banque centrale européenne de « réaction rapide et préventive », selon la formule de son président combattant les « accords salariaux inflationnistes ».

 
Source : Informations Ouvrières n°774

euro-franc-5ans.gif

On notera  que, lors de cette campagne présidentielle, seul Gérard Schivardi, candidat  soutenu par le  Parti des  Travailleurs, milite pour la sortie de l'Europe de Maastricht.
Les autres candidats, situés "à gauche de la gauche" préfèrent se revendiquer défenseurs d"une hypothétique " Europe sociale".  Hormis Arlette Laguiller et Olivier Besancenot qui ont toujours confondus "nation" avec " chauvinisme", le PCF, pourtant fer de lance du NON à Maastricht en 1992, est depuis rentré dans le rang du politiquement correct "antilibéral". Il adopte le discours inconséquent de tous les gauchismes et  autres  "révolutionnaires " prétendument internationalistes.
S'il est vrai que l'internationalisme ne se conçoit que s'il existe des nations , il est  aussi  démontré que  le cadre  national  reste,  et pour longtemps encore il me semble, le cadre privilégié de la lutte efficace contre le capitalisme.
Le grand capital l'a très bien compris. C'est bien pourquoi il veut briser ce cadre et qu'il se fait le défenseur acharné de l'Union Européenne construite comme une machine infernale contre les conquêtes sociales du monde du travail.
Croire que l'on peut réorienter cette machine "dans le bon sens" (l'Europe sociale) c'est se tromper gravement. Le faire croire c'est tromper celles et ceux que l'on prétend défendre.
  EL DIABLO

Commenter cet article

Serge 03/04/2007 23:23

A mon tour de vous saluer. Une saine piqûre de rappel sur l'Euro + une bonne citation de Robespierre sur le même page, voilà qui remonte le moral du citoyen.

bdu 03/04/2007 09:02

Votez Lucette !!!!!!!!!!