Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par diablo

La crise dope le Parti communiste américain


Le CPUSA, qui compte aujourd'hui entre 3.000 et 3.500 adhérents, commence à croire que "le chaos actuel" va faire grossir les rangs de ses sympathisants. Reportage au siège national du parti, à New York.

Au numéro 235 de la 23ème rue, rien n'annonce que les deux derniers étages de l'immeuble new-yorkais hébergent le siège national du Parti communiste américain (CPUSA), petite organisation marxiste-léniniste qui vit une deuxième jeunesse depuis la crise financière.
Situé en face du Chelsea Hotel, symbole de la bohème éprise d'alcool et de drogue des années 60 et 70, l'immeuble appartient à une société immobilière dont le conseil d'administration est communiste. Il constitue le trésor de guerre des "camarades" américains.
"Nous avons de plus en plus d'appels de gens qui s'intéressent à nous avec cette gigantesque crise financière, parce que nous sommes à un tournant. Je vois un rôle pour le parti communiste dans la période qui s'ouvre", assure Libero Della Piana, 36 ans, un imposant métis à barbichette et queue de cheval qui préside le parti dans l'Etat de New York.

Elargir la base "pour défaire la droite"
Fondé en 1919, le PC américain était considéré comme un groupe faisant de la propagande pour une "puissance étrangère" (l'Union soviétique) pendant la Guerre froide, et ses membres ont souvent perdu leur emploi pendant la période du maccarthisme dans les années 50.
Le CPUSA, dirigé au plan national par Sam Webb, compte aujourd'hui entre 3.000 et 3.500 militants, mais Libero Della Piana et Erica Smiley, coordinatrice de la "Ligue des jeunes communistes", affirment que "le chaos actuel" va faire grossir les rangs des sympathisants.
Loin de vouloir faire cavalier seul, les communistes américains veulent "construire la plus large base possible, avec les mouvements de femmes, d'étudiants, les syndicats, pour défaire la droite", et "croient le moment venu". "Les préoccupations des jeunes sont: la guerre, l'emploi, et la couverture médicale, et nos réponses sont les bonnes", dit Erica Smiley.


"Nous aurons notre mot à dire"

"La crise nous a montré que le marché ne peut pas se réguler de lui même, et qu'en laissant faire on a déréglé cette machine, qui n'était que du crédit construit sur un fantôme", renchérit Libero Della Piana, qui porte une tunique en batik sur son pantalon.
"Nous allons être moins sur la défensive, pour la première fois depuis les années 80, et nous aurons notre mot à dire dans la reconstruction de l'Amérique sur de nouvelles bases, et plus seulement au profit de la cupidité de quelques-uns", assure-t-il.

Dans les quelque 500 m2 de bureaux récemment rénovés, les oeuvres complètes de Lénine et Marx côtoient des ouvrages sur le racisme ou la cause des femmes. Mais beaucoup de militants sont absents. "Ils sont en campagne pour inciter les gens à voter", explique Bill Davis, un retraité inscrit depuis 37 ans.

Soutien à Obama
Même s'il n'a pas officiellement apporté son appui au candidat démocrate à la Maison Blanche, le parti le soutient ouvertement et la plupart des militants portent des macarons à l'effigie de Barack Obama. L'hebdomadaire "Le monde du peuple" vilipende à longueur de colonnes le camp républicain.

source : « nouvel-obs.com »


Commenter cet article

F
  Je te remercie pour la publication de ce message.  Il est disponible si tu consultes mon blog personnel, c'est le blog www.fischer02003.over-blog.com
Répondre
T
A lire l'excellent livre d'Howard Fast, Mémoire d'un rouge.
Répondre
O

Il est important de savoir qu’il y a un PC aux USA. Seulement, ce parti est tellement infiltré par la CIA, FBI que je me demande combien il y a réellement de communistes ?
Répondre