Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO


Il y a deux ans, cherchant à récupérer les valeurs de la résistance, Nicolas Sarkozy n’hésitait pas à s’approprier Guy Môquet.

Pour la circonstance, ministres, historiens, élus, médias étaient mobilisés, même les enseignants étaient fermement invités à s’enrôler dans l’opération.

Depuis, oubliant les envolées lyriques de l’époque le président s’est attaché à remettre systématiquement en cause tous les acquis arrachés à la Libération. Dans ce contexte, la commémoration de la fusillade de Châteaubriant prend cette année un relief particulier.

********************

 

Samedi 17 Octobre 2009:

11 h 30 dépôts de gerbes au Château, au camp de Choisel, et à 17 h au Rond-point Fernand GRENIER.

Dimanche 18 Octobre 2009 :

9 h00: Rendez-vous place de l’Hôtel de Ville de Châteaubriant (Loire-Atlantique) pour se rendre à la Blisière en hommage aux neuf fusillés du 15 décembre 1941.

13h15 : au Théâtre de Verre : départ du défilé « La Résistance au Pays de Châteaubriant » avec les enfants des écoles et tous les volontaires.

14h00 : rendez-vous Rond-point Fernand-Grenier pour le « Défilé de la mémoire » avec le concours de l’Harmonie de Châteaubriant.

14h30 : Cérémonie officielle sous la présidence de Mme Odette Nilès, présidente de l’Amicale et de M. Alain Hunault, maire de Châteaubriant.

15h00 : Allocutions de Mme Odette Nilès au nom de l’Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé et de Mme Marie-George Buffet au nom du PCF.

15h30 : Évocation artistique.
« LES FLEURS DE LA DÉSOBÉISSANCE »
Evocation écrite et mise en scène par Alexis Chevalier en hommage aux actes de résistance et de solidarité envers les internés du camp de Choisel de la part de la population du Pays de Châteaubriant et de la région.

Assistanat : Christine Maerel.
Une réalisation artistique du Théâtre Messidor.
Avec la Chorale Méli-Mélo, les musiciens voyageurs « Pas de nom, pas de maison » et la participation de Christine Maerel (chant) et de Jean-Marc Lépicier (piano).
Interprétation par 100 comédiens et comédiennes amateurs du Pays de Châteaubriant dont les jeunes des établissements scolaires publics.
Sonorisation : Eurolive.

source : « Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé » 

Commenter cet article

Tourtaux 16/10/2009 12:16


J'ai publié puis retiré, l'affront: l'affiche était coupée en deux dans le sens de la hauteur.
Je vais essayer de mettre l'article de Jean Levy sur la meurtrière ratonnade du 17 octobre 1961


Tourtaux 16/10/2009 11:57


Je le met sur mon blog