Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

L'article de "L'Humanité-Dimanche"
Dis Patrick Le Hyaric, l’auteur de l’article « Chez les Coadou, la « voie lactée » est placée sous le signe du bio » de l’Huma Dimanche du 19 au 25 novembre, ou es tu allé le chercher ?
Selon ce monsieur, la qualité du lait tend à baisser. Sur quelles données objectives s’appuie-t-il pour affirmer cela. Et l’Afssa ne serait pas au courant ?
« Le bon lait est un aliment aux nombreuses vertus dès lors qu’il a été produit naturellement, sans avoir été allégé, surchauffé ou stérilisé ».
Pour l’auteur du papier, seul le lait cru est digne d’intérêt.
Le lait cru doit être bouilli et consommé dans les 48h. Ouvert il ne se conserve pas plus d’une journée. Il n’est pas standardisé en matière grasse.
La pasteurisation consiste à chauffer le lait à 72 ou 82°C pendant 15 secondes. Il doit être consommé dans les 7 jours et placé à 4°C. Une fois ouvert le lait ne se conserve pas plus de trois jours. La pasteurisation permet de conserver les qualités gustatives du lait cru.
Le lait UHT (ultra high température) est traité à 140-150°C pendant 2 à 5 secondes et refroidi tout aussi rapidement. Le procédé présente l’avantage sur la pasteurisation de tuer tous les microorganismes. Il n’altère que faiblement la valeur nutritive du lait. Ce procédé permet de conserver le lait pendant plusieurs mois.
Le monde a changé. Tout le monde ne vit pas à la campagne, dans des régions consacrées à la production laitière.
Le développement des procédés de conservation des aliments est intimement lié au développement du commerce et des transformations des modes de vie. La salarisation massive des femmes a modifié les pratiques culinaires. Dans le commerce alimentaire, la surface consacrée aux produits transformés est supérieure à celle consacrée aux produits frais.
Visiblement les industries alimentaires n’ont pas la côte pour ce « journaliste ». Elles sont accusés de « décortiquer le lait, d’isoler ses constituants et de les bourrer de saloperies » (on aime le beau style à l’Huma !) …pour fabriquer des ersatz de yaourt, beurre, dessert lacté ».
Le lait fournit la caséine utilisée dans l’industrie pour les matières plastiques, papier, textiles.
Le lacto serum est utilisé dans l’industrie pharmaceutique dans les laits infantiles pour augmenter le taux de protéines sériques
A bas les industries de transformations, vive avant car avant c’était mieux ! « pas besoin de boniments pseudo-pharmaceutiques pour  les vendre (les produits laitiers). Nombreux sont en effet les producteurs qui reprennent la tradition de la vente directe à la ferme et sur les marchés locaux ».
Contrairement à Bové et d’autres, l’auteur ne s’embarrasse pas d’une rhétorique creuse sur les multinationales, pour justifier le retour à une organisation pré-capitaliste de la société, il attaque la technologie dans le traitement du lait et les industries de transformations. Il n’a pas attaqué la chaine du froid, sans doute un oubli !
Ah, heureuse époque où tout le monde vivait à la campagne dans un monde autosuffisant vivant du commerce de proximité. La terre ne saurait mentir comme disait le maréchal !
Dis, Patrick le Hyaric, tu pourras envoyer tes journalistes aux prochains entretiens de Millançay. C’est la Mecque du bio ! Ainsi qu’au salon de la marjolaine. Mieux même propose aux organisateurs de ces événements de tenir un stand à la fête de l’Huma!
Mais ou va l’Huma ?
Se réclamer de Jaurès pour valoriser des idées aussi réactionnaires est une imposture !
Gilles Mercier
Travailleur scientifique


Commenter cet article

plombier paris 25/03/2015 16:39

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement