Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

L’association « Rouges vifs – Ile-de-France » communique :

 

Notre camarade Gilberte Salem, née Serfaty, épouse de notre camarade Henri Alleg, est décédée dimanche.

Gilberte (originaire de Mostaganem) avait souffert des lois antijuives de Vichy, elle avait été exclue de l’Université.

Elle faisait partie de l’équipe rédactionnelle de l’agence de presse France – Afrique où elle fit la connaissance d’Henri Alleg.

Elle adhère au Parti Communiste Algérien et se marie avec Henri en Juin 1956.

Deux enfants naîtront de leur union.

Après 1954, Henri est contraint de rentrer dans la clandestinité.

Après son arrestation le 12 Juin 1957, Gilberte remuera ciel et terre pour le sortir des griffes de ses tortionnaires.

Expulsée en France, où elle poursuit son combat, alors qu’Henri est emprisonné en France, elle l’aidera à s’évader.

Au lendemain de l’indépendance, elle obtient la nationalité algérienne pour sa participation à la guerre de libération.

Après le coup d’Etat du 19 juin 1965, elle quitte l’Algérie avec Henri auquel le PCA a confié la mission de participer à l’extérieur au rassemblement des forces démocratiques pour soutenir le combat du peuple algérien.

Gilberte n’a pas cessé de militer en restant profondément fidèle à son idéal communiste  (informations données dans « l’Humanité »  du 20 Avril 2011).

Elle fut dès l’origine signataire et militante active de l’appel “Nous assumons nos responsabilités” lancé en mai 2000 qui se concluait ainsi :

 

“Communistes, nous revendiquons la modernité de l’esprit de résistance, de révolte, face aux injustices dans notre pays et dans le monde: nous appelons à se rassembler, à décider d’initiatives politiques pour aider à bien situer les enjeux des luttes, pour proposer des projets et solutions anticapitalistes et anti-impérialistes, pour dégager avec la population les chemins d’un changement de société.

Prenons appui sur les aspirations et revendications populaires, avec cette conviction que rien n’est fatal ! Le rassemblement dans l’action permet de mettre en cause sur le fond la politique gouvernementale et patronale insérée dans les dispositifs de la construction européenne et de la soi-disant  fatalité du capitalisme mondialisé.

Nous proposons d’animer, dans toute la France,  le débat sur les questions de fond, l’initiative et  l’action sous toutes les formes appropriées ; d’assumer nos responsabilités de communistes pour contribuer à redonner confiance et espoir ; d’être porteurs d’un projet alternatif ouvrant la possibilité de regagner autorité et influence.”

 

Dans notre combat pour le 62 rue Montmartre, Gilberte et Henri ont soutenu les camarades du 1er/2ème arrondissements de Paris.

« Rouges vifs Ile-de-France » tient à saluer la mémoire de Gilberte Salem, militante communiste exemplaire, et appelle ses adhérents à lui rendre hommage lors de ses obsèques qui se dérouleront ce SAMEDI 23 AVRIL à 10 heures au crématorium du Père-Lachaise.

Commenter cet article