Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

Vous avez bien lu! Alors dans l’ordre, Bruxelles nous impose:

 

 

=>D’envoyer valdinguer ce qui reste de souveraineté dans les grandes entreprises franco-françaises

 

=>Alléger les charges des patrons, et surtout des grands patrons qui n’ont aucun souci réel pour ces « contributions »

 

=>Simplifier la loi sur les heures d’ouverture des magasins

 

=>Supprimer les tarifs réglementés sur le gaz et l’électricité, attention à vos factures, là on va nous proposer du lourd…

 

=>Introduire la concurrence sur le rail et l’énergie

 

=>La question du salaire minimum, et c’est là que le cela devient délicat…

 

Le salaire minimum, car en France nous sommes bien trop payés, trop grassement, et qu’il y a des coupes possibles dans le domaine. Vous comprendrez donc mieux la réaction de François Hollande lorsqu’il a vivement réagit:

 

« Nous nous avons à respecter les engagements européens par rapport à la réduction des déficits »

 

« En ce qui concerne les réformes structurelles, c’est à nous et à nous seuls de dire quel sera le bon chemin pour atteindre l’objectif »

 

 

Ne pensez pas qu’il devienne subitement patriote ou courageux face à Bruxelles, on peut surement plus parier sans vraiment se tromper sur la peur des conséquences d’une telle décision, déjà très bas dans les sondages, imposer une baisse des salaires dans le pays reviendrait à déclencher un gros mouvements de contestation et confirmerait ce qui se disait déjà bien avant son élection: « il ne finira pas son mandat! ».

 

Bien sûr, on peut encore douter qu’une telle mesure puisse être appliquée, pourtant, les coups de semonces se sont multiplié ces derniers mois, et voici les deux principaux, ceux qui auraient dû faire trembler les murs de toutes les rédactions de presse et qui pourtant sont restés assez discrets:

 

Décembre 2012: le journal anglais The Economist expliquait dans ses colonnes que  la France devait baisser le SMIC de 300 euros, précisant même que «un salaire minimum modéré fait probablement plus de bien que de mal », avant de préciser que la définition d’un salaire minimum modéré signifie entre 30 et 40% du salaire médian. »

 

Janvier 2013: la Goldman Sachs « conseille » à la France de baisser les salaires de 30%, décision qui bien sûr ne faisait pas l’unanimité.

 

 

Bref, le gouvernement Hollande a maintenant les USA, l’Angleterre et Bruxelles sur le dos pour faire baisser le salaire des français! Et à votre avis ? François Hollande a les épaules adéquates pour affronter tous ces requins ou bien allons-nous finir par subir un coup de cutter immense sur nos fiches de paies à la manière grecque?

 

 

 source : Les Moutons Enragés

 

euro-cap.jpg

Commenter cet article

Satelmarc 31/05/2013 16:59


1/ Il ne s'agit pas de baisser les charges des patrons, mais des entreprises. Ce qui crée le chômage en France, c'est le manque de marge nette pour nos entreprises. Les charges sociales y sont
près de 50 % plus élevées que chez nos voisins Européens et les taxes et impôts divers environ 33%.


Depuis 32 ans nos gouvernements n'ont su faire qu'une chose : Toujours dépenser plus. Ce temps est révolu car à présent le taux de prélèvement en France atteint le niveau le plus haut (et le
résultat est que les recettes fiscales baisses), les Français dépensent moins, la consommation baisse, ce qui entraine les fermetures d'entreprises et les 1000 chômeurs par jour actuellement.


2/ Les salaires : Si on regarde en Allemagne par exemple, (ou le taux de chômage est la moitié du notre), les salaires des emplois qualifiés, sont plus élevés que chez nous, et pourtant le coût
total pour l'entreprise est inférieur. Ce qui prouve bien que chez nous, malgré un SMIG à près de 1500 € bruts, l'employé Français se retrouve avec seulement 1060 € environ dans sa poche. Là est
le scandale. Car en finale, l'employeur lui, aura déboursé plus de 1800 €.


Il ne sert donc, à rien d'avoir un SMIG à près de 1500 € si l'on n'arrive pas à vivre correctement avec 1060 €. Ce qu'il faut c'est ouvrir le marché du travail en supprimant le SMIG. L'employeur
qui proposera un salaire trop bas, n'aura personne, car nul n'est obligé d'aller dans un poste où le salaire est en dessous du niveau normal selon la fonction. Bien au contraire ce système,
combiné avec une baisse des charges, tirerait les salaires vers le haut. (depuis 32 ans, la fameux "modèle social Français a fait tout le contraire en tirant le plus grand nombre vers le bas soit
au plue près du SMIG)


3/ Sur la liberté des ouvertures des commerces : Moi quand je vois le monde dans les magasins ouverts pendant des week end prolongés, au même moment où la France a près de 5 millions de sans
emplois, je pense que laisser la liberté d'ouverture serait une bonne chose. Evidemment, sans contrainte pour les employés déjà en CDI de travailler les dimanches. (je connais personellement une
personne qui travaille dans l'industrie et qui se réjouit se gagner nettement plus lorsque cette personne est sur un mois où elle fera 2 semaines de nuit et si il y a des jours fériés) Car pour
certains travailleurs c'est aussi l'occasion d'améliorer l'ordinaire, ce qui, à l'heure où les pouvoirs d'achats régressent, n'est pas une mauvaise choses.