Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Une déclaration d’Henri Thivillier

président du groupe communiste

et républicain de Vénissieux (Rhône)

Je suis profondément scandalisé par le lynchage politique dont fait l’objet André Gerin ces derniers jours.

Deux phrases extraites du texte de sa conférence de presse, après la désignation de Jean-Luc Mélenchon comme candidat aux élections présidentielles 2012, suffiront-elles à faire croire qu’André Gerin « se serait perdu » dans les bas-fonds nauséabonds de l’extrémisme ?

Deux phrases sorties de leur contexte suffiront-elles à jeter en pâture un homme politique courageux, dérangeant, certes, sur le terrain d’une gauche frileuse sur bien des sujets ?

Deux phrases en réponse au grand patronat, plus exactement à Laurence Parisot qui voudrait nous faire croire que, pour elle, la France doit rester un pays ouvert « qui accueille de nouvelles cultures et tire profit du métissage ».

Parle-t-elle de « profit » sur le plan culturel ? Bien sûr que non. Et cela André Gerin l’a bien compris. La gauche devrait aussi s’emparer de ces sujets, sans tabou, apporter ses propres réponses et couper l’herbe sous le pied des forces réactionnaires et fascisantes, forte de ses valeurs et de ses idéaux.

Alors oui, l’immigration est la manne du capitalisme financier, pour diviser, généraliser l’insécurité sociale, exclure, ghettoïser des millions de familles et jeunes français de la vie sociale et politique. J’ose espérer que toute femme et tout homme de gauche comprend que le grand capital ne poursuit que des objectifs économiques. La droite et le patronat ont toujours ouvert les frontières à des fins d’exploitation.

Comme si cela ne suffisait pas, Laurence Parisot poursuit : « Et si par ailleurs il y a des enjeux d’intégration dans notre pays, c’est notamment à l’école et avec les enseignants qu’il faut les aborder », piquez-moi, je rêve !

Le service public, les services publics, l’école en particulier, est sacrifiée sur l’hôtel de la finance. Ce procès à l’encontre d’André Gerin est indigne du combat qu’il a mené durant ces nombreuses années à Vénissieux et en France et qu’il mène encore. Pourquoi la direction du PCF appuie-elle cette exécution en règles ?

Pourquoi la présidente de l’association des Elus communistes et républicains du Rhône utilise-t-elle la même arme en tronquant les propos d’André Gerin, en arrachant de leur contexte ces deux phrases là ?

Quelle aubaine dans un contexte d’élections présidentielle et législative !

Serait-ce une sanction contre André Gerin en réaction à sa position, position que je soutiens, de défendre une candidature communiste aux présidentielles ?

Les négociations seraient-elles plus abouties que ce que l’on voudrait nous faire croire dans la 14ème circonscription ?

La direction l’aurait-elle vendue ?!

Député depuis 1993, la légitimité d’André Gerin n’est plus à prouver, ni ses combats pour les milieux populaires, authentiques. En le discréditant, la direction du PCF ne montre que sa propre faiblesse dans le débat politique.

Henri Thivillier

Président du groupe des élus communistes

et apparentés de Vénissieux 

Commenter cet article