Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

GazaProtest.jpg

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Voilà ce que craint le gouvernement français, aligné derrière la politique de guerre israélienne : des dizaines de milliers de citoyens dans la rue en solidarité avec la cause palestinienne, dénonçant la politique israélienne. C'est en Grande-Bretagne que cela se passe.

 

Ce 9 août restera une date spéciale pour les militants de la cause palestinienne en Grande-Bretagne : celle de la plus grande manifestation de dénonciation de la politique criminelle israélienne de l'autre côté de la Manche.

 

Les médias évoquent « plusieurs dizaines de milliers de manifestants », les organisateurs parlent de 150 000 personnes dans les rues de Londres, en ce « Jour de la colère » qui se déclinait par des manifestations de solidarité à travers le monde, du Cap à Athènes, de Berlin à Paris.

 

Cette troisième manifestation en un mois dans la capitale britannique est de loin la plus massive, non seulement depuis le début de l'offensive israélienne à Gaza mais de l'histoire du pays, en solidarité avec le peuple palestinien.

 

La manifestation londonienne – convoquée par « Palestine solidarity campaign » et d'autres organisations de solidarité – partait des studios de la BBC à Portland Place pour se diriger vers un meeting à Hyde Park, tout en longeant l'ambassade américaine Grosvenor Square.

 

Des voitures, des bus de toutes les villes d'Angleterre mais aussi d’Écosse ont alimenté le cortège, faisant de cette journée une démonstration de force éclatante.

 

Une réussite d'autant plus remarquable que – de l'aveu même de la police, rapporté par The Independent – aucun débordement n'a été signalé, aucune arrestation n'a été nécessaire, tandis que les slogans anti-sémites n'ont rencontré aucun écho.

 

Parmi les banderoles, pancartes prédominantes « Free Palestine » et « Mettons fin au blocus de Gaza », tandis que les chants « Libérer, libérer la Palestine » et « Brique par brique, mur par mur, l'apartheid israélien doit tomber » rythmaient la marche.

 

A Hyde Park, les interventions ont toutes dénoncé la politique britannique de complaisance avec la politique sioniste.

 

Ainsi, pour Sarah Colborne, directrice de la Campagne de solidarité avec la Palestine : « nous sommes ici pour envoyer un message à notre gouvernement, nous avons honte, nous sommes dégoûtés par le massacre à Gaza et la complicité du gouvernement britannique ».

 

« Il y a des personnes issues de différents partis politiques, de toutes les couches de la société, des gens de toutes les confessions et certains qui n'en ont pas, nous disons tous : Sanctions maintenant, libérons la Palestine ».

 

Seamus Milne, chroniqueur et rédacteur en chef adjoint du Guardian, expose la situation avec lucidité :

 

« Israel occupe illégalement Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. Israël n'a aucun droit de se défendre des territoires qu'il occupe. Il n'a qu'une obligation : se retirer. Les Palestiniens sont un peuple occupé. Ils ont le droit de se défendre de l'occupant ».

 

Deux interventions ont particulièrement ému la foule. Celle d'abord de Glyn Secker de l'asociation « Juifs pour la Justice pour les Palestiniens » :



« Aujourd'hui, une image reste dans ma tête. L'image d'un parent palestinien transportant la chair de son enfant dans un sac plastique. En tant que Juif, je ne laisserai jamais associé à de telles monstruosités. Jamais en mon nom, jamais dans ma vie ».



Le jeune Barnaby Reine, âgé de 19 ans, a balayé les accusations d'anti-sémitisme cherchant à faire taire les manifestants pour la justice :



« La leçon de l'Holocauste est que des crimes sont perpétrés quand les gens oublient que nous sommes tous des êtres humains. Je ne suis pas ici malgré l'histoire juive mais à cause de l'histoire juive ».



Quelques représentants, députés du Parti travailliste étaient également présents à la manifestations à titre individuel,tels Rushanara Ali, Diane Abbott ou Jeremy Corbyn, dénonçant la complaisance du gouvernement Cameron avec la politique criminelle du gouvernement israélien.



Si le leader de l'opposition Ed Miliband a lui aussi questionné le 2 août dernier l' « inexplicable silence » de David Cameron sur le massacre à Gaza, l'incursion israélienne il se contente ensuite de renvoyer dos à dos l'agresseur israélien et la résistance palestinienne.



 

Quoiqu'il en soit, cette manifestation montre à Londres montre que le mouvement de solidarité internationale avec la Palestine ne cesse de croître, Israël est plus que jamais isolé dans le monde. Free Palestine !

Commenter cet article