Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

mexique-carte

Des milliers de mexicains sont à nouveau descendus dans les rues, samedi et dimanche 8 et 9 novembre 2014, pour exprimer leur colère après l’annonce par le procureur général de la mort des 43 étudiants disparus d’Iguala.


Un millier d’enseignants et d’étudiants de l’école normale dans laquelle étudiaient les disparus ont manifesté mardi. Lundi, une manifestation avait bloqué pendant trois heures l’aéroport international de la ville touristique d’Acapulco.


Ce qui caractérise ces manifestations, c’est l’indignation, la tristesse, la colère et la révolte des mexicains.


Ils n’acceptent pas les conclusions présentées par le procureur: les étudiants auraient été assassinés et leurs corps brûlés.


Ces conclusions s’appuient uniquement sur les aveux de trois membres présumés d’un cartel. Comme les parents des étudiants disparus, nombreux sont les mexicains qui considèrent que ces témoignages n’ont pas valeur de preuve ou en tout cas qu’ils sont insuffisants. «Tant qu’il n’y a pas de preuves, nos enfants sont vivants» assurait récemment Felipe de la Cruz, porte-parole des parents.


De plus en plus de mexicains demandent la démission du président Enrique Peña Nieto ainsi que du procureur chargé de l’affaire qui jette une lumière crue sur la collusion des autorités politiques et policières avec le crime organisé.


Parmi les slogans les plus scandés par les manifestants: «Peña dehors», « Peña assassin»


source:POI

Commenter cet article