Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Lu sur le blog de Jean Lévy

mumia-abu-jamal.jpgUne délégation du Collectif français de soutien (Claude Guillaumaud-Pujol et Jacky Hortaut) a rendu visite à Mumia le 2 décembre 2012 à la prison de SCI Mahanoy (Pennsylvanie) où il est incarcéré depuis sa sortie du couloir de la mort en décembre 2011. Ce genre de rencontre est toujours un grand moment d’émotion. L’émotion c’est de pouvoir étreindre cet homme pour se saluer et de discuter en tête à tête avec lui durant trois heures. C’est la grande différence avec les rencontres dans les boxes fermés et vitrés du couloir de la mort.

Incontestablement, ses conditions de vie carcérales se sont améliorées (nourriture, visites, vie sociale avec les autres prisonniers). Il est l’homme respecté de la prison (plus de 2.200 condamnés), tant son histoire et son charisme sont emblématiques. Pour les jeunes prisonniers, très nombreux, il est la "vieille tête" à qui l’on demande des conseils. Il est toujours très actif et prolifique en écriture : 6 bouquins déjà parus + un autre en préparation sur le thème de l’anti-impérialisme. Pour autant, la vie carcérale au quotidien reste très cadrée, seules les sorties dans la cour de la prison constituent un moment de détente physique et d’échange privilégié avec les autres prisonniers. L’humiliation reste toutefois de mise à l’exemple du travail confié à Mumia : le nettoyage des douches contre un salaire de 0,50 dollar par jour ! C’est la réponse apportée par l’administration à sa demande de participer à la gestion et à l’animation de la bibliothèque.

S’agissant de sa défense, il est toujours en attente du recours qu’il a présenté lui-même contre la décision prise l’été dernier (dans le plus grand secret et l’illégalité) par la justice de Pennsylvanie lui barrant la route à toute possibilité de libération conditionnelle.

A l’occasion de cette visite, Mumia nous a dit sa fierté d’avoir été représenté par son fils Jamal lors de l’inauguration en octobre dernier de la rue portant son nom à Bobigny. Il en a profité pour remercier une nouvelle fois les soutiens français pour leur solidarité et leur ténacité dans l’accompagnement si important du combat qu’il mène pour sa libération et contre le déni de justice dont il est victime depuis 31 ans.

S’agissant des initiatives de mobilisation, une grande campagne internationale d’interpellation du Gouvernement Obama est en cours. Nous y reviendrons très prochainement avec le lancement d’une carte postale à l’adresse du Ministre de la justice des Etats-Unis.

Pour lui, comme pour nous, le combat continue !

La délégation a également rendu visite aux trois prisonnières qui ont inspiré le livre de Claude Guillaumaud-Pujol "Prisons de femmes" (voir ci-dessous). L’occasion d’une autre rencontre particulièrement émouvante avec ces femmes afro-américaines condamnées solidairement (avec leurs époux) à 100 ans de prisons pour un meurtre qu’elles ont toujours nié avoir commis. Elles avaient alors 20 ans ... elles ont aujourd’hui plus de 50 ans ! Enfants et petits-enfants étaient avec nous pour ce court moment de bonheur familial dans l’univers carcéral.

Des vies brisées par l’injustice étatique sur fond de racisme.

Debbie, Janine et Janet n’évoquent jamais les souffrances qu’elles endurent depuis 34 ans, séparées de leurs maris emprisonnés à des centaines de kilomètres et qu’elles n’ont jamais revus depuis leur incarcération.

A notre grand étonnement, elles sont toujours détendues, souriantes et rieuses, parlent des autres prisonnières mais peu d’elles, nous demandent des nouvelles de Mumia, nous questionnent sur problèmes du monde, tout particulièrement sur les difficultés rencontrées par le plus grand nombre … Elles sont fières et très reconnaissantes que des français viennent de si loin leur rendre visite (ce que toute la prison sait) et porter ainsi attention à leur combat pour qu’enfin justice et liberté leur soient rendues.

Commandez et lisez le livre de Claude Guillaumaud-Pujol pour en savoir plus sur ces femmes remarquables par leur dignité, leur courage et leur ténacité à résister au système qui cherche à les broyer depuis plus de trois décennies … et des autres femmes condamnées aux Etats-Unis dont on parle peu et dont la proportion au fil du temps augmente plus que celle des hommes.

Sachez aussi que notre amie Claude a abandonné ses droits d’auteur au profit de ces femmes (et de leurs maris) pour leur défense judiciaire et améliorer leur quotidien en prison.

Claude Guillaumaud-Pujol, Jacky Hortaut

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA

Collectif Unitaire National de Soutien

à Mumia Abu-Jamal 

rassemblant une centaine d’organisations et de collectivités publiques françaises

MEMBRE DE LA COALITION MONDIALE

CONTRE LA PEINE DE MORT
43, boulevard de Magenta 75010 Paris
TEL : 01 53 38 99 99 - E MAIL : contact@mumiabujamal.com
http://www.mumiabujamal.com

Commenter cet article