Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

Dans les kiosques cette semaine

 

Publié par El Diablo

LE HAVRE (Seine-Maritime) : les vœux offensifs de l’Union Locale CGT

Au Havre, la CGT contre « une politique de classe »

En pleine réorganisation interne, l’union locale CGT, qui a fêté ses 110 ans a présenté hier [le 15/01/2018] des vœux offensifs et très incisifs à l’égard de la politique du gouvernement.

 

«Jamais le pouvoir n’avait été aussi vite et aussi loin pour assouvir les attentes des forces de l’argent. » Les premiers traits décochés à Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont donné le ton du discours prononcé par Séverine Verdier. Une « mission d’intérim » pour l’élue CGT au Conseil départemental de la Seine-Maritime, qui a été chargée par la commission exécutive de l’union locale - dont le poste de secrétaire est toujours vacant - de porter la parole syndicale.

 

« Une très mauvaise année 2017 »

Une parole qui demeure forte au Havre où la CGT reconnaît que « l’année 2017 a été très mauvaise pour les salariés de notre pays face au gouvernement et à la loi Travail » mais n’entend pas en faire une fatalité. Dans le hall de la maison des Syndicats encore épargné par les travaux de réhabilitation de l’ancien cercle Franklin, actifs et retraités opinent lorsque Séverine Verdier fustige « le gouvernement et le patronat qui veulent prendre leur revanche sur le programme du Conseil national de la Résistance. Macron et Philippe se livrent à une véritable politique de classe et c’est aux salariés, aux travailleurs qu’ils s’en prennent le plus vigoureusement », dénonce l’élue.

 

« Les premiers effets dévastateurs des ruptures conventionnelles collectives se font déjà sentir, chez PSA, chez Carrefour et chez Pimkie où la volonté patronale a été battue en brèche faute d’accord majoritaire », a rappelé Séverine Verdier avant d’annoncer les prochains rendez-vous de mobilisation.

 

La CGT appelle à la grève dans les Établissements publics d’accueil des personnes âgées dépendantes (Ehpad) le 30 janvier. Le 8 février, les cheminots seront en grève et manifesteront à Paris.

 

« Localement, nous allons nous opposer avec force aux effets dévastateurs de la politique de Philippe et Macron qui veulent fermer la centrale thermique. Mille emplois sont menacés alors que les salariés portent des projets alternatifs pour le maintien d’un site de production d’énergie respectueux de l’environnement », a ajouté Séverine Verdier avant de rendre hommage à Daniel Bar, ancien de la CPAM, militant de la CGT depuis 70 ans. Et de conclure en citant Louis Aragon : « Quand les blés sont sous la grêle, fou qui fait le délicat, fou qui songe à ses querelles, au cœur du commun combat ».

 

Christophe PRETEUX

 

SOURCE :

Commenter cet article