Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

LETTRE OUVERTE

Madame Ségolène ROYAL

Présidente du Conseil Régional Poitou-Charentes

Candidate à l'élection Présidentielle de 2007

Madame,

Personne n'a oublié qu'en 2005 vous avez appelé à voter POUR la Constitution Européenne qui nous était proposée et que 56 % des Françaises et Français ont répondu NON rendant ainsi le Parti Socialiste et l'UMP minoritaires dans notre pays.

La Commission Européenne a rendu publique, le 22 novembre 2006 exactement, un livre vert concernant le droit du travail en évoquant: " Les chômeurs, les personnes coupées du marché du travail et celle se trouvant dans des situations de travail précaires et informelles", c'est d'abord le développement de la flexibilité que vise ce livre vert en ces termes : "Le recours à d'autres formes d'emploi pourrait se développer encore en l'absence de mesures visant à adapter le contrat de travail classique dans le but de favoriser une fexibilité accrue tant pour les travailleurs que pour les entreprises. La task-force a donc demandé instammet aux états memebres d'évaluer, et s'il y a lieu, de revoir le degré de flexibilité prévu dans les contrats standards en ce qui concerne les délais de préavis, les coûts et les procédures de licenciement individuel ou collectif, ou encore la définition du licenciement abusif. Les lignes directives intégrées sur la croissance et l'emploi soulignent la nécessité d'adapter la législation du travail pour promouvoir la flexibilité en même temps que la sécurité de l'emploi et réduire la segmentation du marché du travail."

Au nom de la lutte contre cette segmentation, il s'agit de remettre en cause toutes les protections existant dans le CDI, car c'est bien lui (contrat de travail classique) que Bruxelles veut démanteler. Le livre vert le reconnaît sans détours : "le modèle traditionnel de la relation de travail peut ne pas être adapté à tous les travailleurs recrutés sur des contrats à durée indéterminée standards  (...) Des clauses et des conditions de travail trop protectrices peuvent décourager les employeurs de recruter pendant les périodes de reprise économique." C'est très exactement l'argument servi par le MEDEF, le gouvernement et M.Sarkozy pour vanter le CNE et le CPE.

Que M.Sarkozy, courroie de transmission du MEDEF, soutienne ces directives c'est dans la logique même des choses.

Quant à vous , Madame la Présidente, après avoir adopté les traités de Maastricht, d'Amsterdam et signé, par M.Jospin interposé, les directives européennes  à Nice, Barcelone, Lisbonne etc...Allez vous rejeter l'ensemble de ces livres verts qui remettent en cause tous les acquis sociaux des Française et Français ?

Michel C.

Militant CGT  La Rochelle 

 

 

Commenter cet article

Loren 10/02/2007 13:43

je suis trop vieux pour lire la tettre y a t'il une version plus claire