Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Lors de la finale de la Coupe de la Ligue entre Lens et le PSG, d'indignes supporteurs de ce club multirécidiviste ont impunément déployé une banderole appelant au mépris et à la haine contre les Ch'tis, traités de « pédophiles » (!), « consanguins » (!!) et « chômeurs » (!!!) (comme si être privé d'emploi par l'injuste système capitaliste constituait une tare !).

Ces répugnants "supporteurs" ont pu tranquillement insulter les "Ch'tis" pendant le match avec une banderole de vingt-cinq mètres (entrée dans le stade avec quelle complicité ?), sans que Sarkozy, présent dans la tribune officielle, n'émette de protestation au moment de la remise de la Coupe ; les autorités sportives et l'arbitre n'ont rien "vu" et n'ont même pas interrompu la rencontre. Notre "libre" télévision s'est gardée de montrer des images en direct ou du moins, de condamner vertement à l'antenne cet outrage aux citoyens français vivant dans le nord !

Il s'agit pourtant là d'un racisme social caractérisé, les nantis fascisants qui infestent depuis des décennies le public du PSG manifestant ainsi leur mépris et leur haine de classe pour la classe ouvrière et minière du Pas-de-Calais : pourtant celle-ci fut et reste le fer de lance de l'industrialisation de la France, le berceau de la Résistance ouvrière à Hitler (grève des mineurs de 1941 à l'appel des communistes) et... pour toute reconnaissance, la population ch'ti est sacrifiée depuis 40 ans aux politiques européennes qui ont détruit l'industrie charbonnière, textile et métallurgique sous les auspices de la "Communauté Européenne Charbon-Acier" (CECA). L'outrage fait aux ch'tis est significatif ; à l'ombre de la "droite décomplexée" représentée par Sarkozy et par l'UMP, un climat de guerre civile larvée contre le monde du travail et contre les régions pauvres de France se déploie dans notre pays. Cela en dit long aussi sur le délitement du respect mutuel que se doivent les citoyens d'un même pays : il en va ainsi désormais dans notre France dépecée par les politiques antinationales de décentralisation, de privatisation et de régionalisation qui mettent en concurrence les territoires de la République française, jadis "une et indivisible", sous la bannière des partis maastrichtiens, UMP, UDF et PS.

Face à de tels comportements orduriers, la section de Lens du PRCF, la fédération départementale du PRCF et ses élus (représentant selon les villes, de 11,5 à 27% des habitants) :

-demandent que la Coupe 2008 de la Ligue ne soit pas attribuée, que le PSG soit lourdement condamné, que les auteurs de la provocation soient poursuivis pour incitation à la haine raciale ;

-que les autorités du sport décident qu'à l'avenir tout match souillé par des manifestations de haine raciste sur le terrain ou dans le public sera interrompu sur le champ, que les billets seront remboursés, que la défaite doit infligée d'office à l'équipe dont les supporteurs ont appelé à la haine raciale ;

- que les joueurs et les entraîneurs prennent également leurs responsabilités citoyennes : en cas de provocations racistes caractérisées contre leur équipe ou contre l'un d'entre eux, ils doivent se mettre en grève sur le tas comme savaient le faire nos "anciens"de la mine ou des "laminoirs"!

Le PRCF désavoue toute tentative d'en appeler à Sarkozy pour "arbitrer" ce type de différend, alors que ce président des milliardaires et de " rupture " thatchérienne avec les acquis sociaux et d'exaltation du "gagneur". est sur le fond le principal vecteur en France de la haine du pauvre, du travailleur, du syndicaliste

Les travailleurs du Nord-Pas-de-Calais doivent être fiers de leur héritage minier, fait d'héroïsme, de solidarité, d'accueil aux gens venus d'ailleurs, et de fraternelle convivialité.

Les "ch'tis"ne doivent en aucun cas désespérer du peuple français qui fait un triomphe au film "Bienvenue chez les Ch'tis", y compris à Paris ; le mérite du film, outre sa drôlerie, est de mettre en scène des travailleurs du nord et d'ailleurs ; face aux nantis et aux fachos de l'ultra-droite et de leur prétendue "Europe blanche", cette France populaire porte l'avenir de la nation si elle sait s'unir pour défendre sa dignité.

Jean-François Maison, secrétaire de la section PRCF de Lens

Georges Gastaud, secrétaire départemental du Pôle de Renaissance Communiste en France

Jean-Claude Facquez et Jean-Pierre Menuge, secrétaires de la cellule PRCF d'Eleu-dit-Leauwette

 

 

 

Commenter cet article