Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

belgique-carte

Après la manifestation du 6 novembre 2014 qui avait rassemblé plus de 100 000 personnes à Bruxelles, le lundi 24 novembre 2014, une puissante grève a touché plusieurs régions.

 
Chaque lundi une partie du pays se met en grève contre le plan de réformes structurelles et de rigueur du gouvernement. Le port d’Anvers en Flandre a été en grande partie paralysé comme les villes wallonnes de Mons et Charleroi. C’est donc aussi bien en Flandre qu’en Wallonnie que la grève a été très suivie.


Le 15 décembre 2014, une grève générale nationale a été prévue. D’ores et déjà le mouvement dépasse en ampleur tous les mouvements qui sont intervenus depuis des dizaines d’années, selon un politologue de l’Université catholique de Louvain.


Le gouvernement du socialiste Di Rupo avait annoncé le 15 mars un plan d’austérité, exigé par la Commission Européenne, de 11 Milliards d’euros de coupes budgétaires. Il a été battu aux élections et c’est un gouvernement de droite qui a fait voter le 15 octobre un plan de coupes de 11 Milliards et un train de réformes structurelles pour baisser le coût du travail, dont le passage de la retraite de 65 à 67 ans. Ces mesures ont provoqué la colère des travailleurs.


En jouant sur les divisions artificiellement entretenues entre Flamands et Wallons, le gouvernement belge et la Commission de Bruxelles de l’Union Européenne espéraient faire accepter ce plan issu du Traité de gouvernance, dit Pacte de stabilité. La mobilisation qui s’engage rassemble dans l’unité les travailleurs de toute la Belgique avec les 5 grandes organisations syndicales.


Commenter cet article