Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

NON À LA PRÉSENCE DE MINISTRES COMMUNISTES

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP)

MPEP

Lors de la réunion du conseil national du Parti communiste français qui s’est tenu le vendredi 11 mai, la question de la participation des communistes à un gouvernement avec les socialistes a été abordée. Ainsi le journal L’Humanité du 14 mai, page 4, précise que « au lendemain du second tour des élections législatives, le conseil national du PCF se réunira pour discuter […] notamment d’une éventuelle participation au gouvernement ».

Une question qui ne se pose pas !

Mais cette question ne se pose pas ! Elle ne peut pas se poser ! Comment les dirigeants communistes peuvent-ils envisager un seul instant, dans le cadre politique, idéologique et électoral actuel, de participer à un gouvernement avec les socialistes ? Le programme de François Hollande, en effet, ne contient aucune avancée sociale digne des grandes poussées de la gauche comme en 1936, 1945, 1981. C’est même le contraire puisque le nouveau président de la République se fixe comme priorité le désendettement de la France, c’est-à-dire l’austérité, alors qu’il faudrait annuler et restructurer la dette publique. François Hollande a parlé de « réorienter l’Union européenne » mais n’a pas précisé son plan « B », autrement dit ce qu’il entend faire si – cas le plus probable – les autres membres de l’UE ne souhaitent par « réorienter » cette dernière.


François Hollande et le PS, qui avaient appelé à voter « oui » au référendum de 2005, comme l’UMP, restent sur une position totalement européiste. Rappelons que l’européisme est à l’Union européenne ce que le nationalisme est à la nation. Le PS de François Hollande n’a pas eu un mot de réprobation à l’égard des premiers ministres « socialistes » de Grèce, d’Espagne et du Portugal – balayés depuis par les urnes – lorsqu’ils ont décidé de plans d’austérité d’une violence inouïe contre leurs peuples. Il est parfaitement évident que le rapport des forces issu de la présidentielle, qui restera à peu près identique après les législatives, ne permettra pas au Front de gauche de faire admettre la moindre proposition significative de son programme au PS (sauf, peut-être, sur des questions de détail). Qu’iraient faire des ministres communistes dans cette galère ? Seules des luttes sociales puissantes, dès le mois de juin, seront susceptibles de permettre des avancées sociales que le PS refuse aujourd’hui.

Un mauvais coup porté au Front de gauche

Cette décision du conseil national du PCF d’organiser une consultation des adhérents de ce parti sur l’entrée de ministres communistes au gouvernement socialiste est un très mauvais coup porté au Front de gauche. Les électeurs, en effet, sont en droit d’attendre des réponses franches. Que pèseront quelques ministres communistes dans un gouvernement totalement contrôlé par les socialistes ? La désastreuse expérience de la « gauche plurielle », où il y avait 3 ministres communistes, n’a-t-elle pas été suffisante ? Le PCF n’a-t-il pas suffisamment payé pour cette succession d’erreurs pour avoir envie de recommencer ? Si cela ne concernait que lui, après tout, il pourrait faire ce qu’il veut ; mais en l’espèce, l’attitude du PCF concerne toute la gauche de gauche. Certes, la décision n’est pas prise. Mais le seul fait de laisser entendre qu’elle pourrait l’être à la suite de cette consultation crée une confusion dans les esprits dommageable au rayonnement du Front de gauche.

La doctrine de la gauche de gauche devrait être claire comme le propose le M’PEP : il ne devrait pas y avoir de participation du Front de gauche à un gouvernement socialiste tant que le Front de gauche ne sera pas passé devant le Parti socialiste aux élections législatives. C’est clair et c’est net.

Les électeurs qui soutiennent ce point de vue pourront l’exprimer en votant le 10 juin pour les candidats du M’PEP : Michèle Dessenne dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais ; Waldeck Moreau dans la 9e de l’Hérault ; Jacques Nikonoff dans la 3e du Var.


Le 15 mai 2012

 

Source

Commenter cet article

Henri 16/05/2012 08:18


en lisant le rapport du CN du PCF, on se rend compte du décalage de plus en plus grand entre les aspirations de l'électorat FDG et l'orientation stratégique des "cadres " du PCF, c'est très
triste et je reprends avec amertume le mot que j'ai écrit hier soir: trahison; la volonté de co gouverner avec le PS se ressent comme le nez au milieu de la figure  il va falloir une fois le
mal passé que nous, militants, nous positionnons dans un nouvel esooace militant:m'pep , prcf ou autres; je ne suis pas très favorable à la création d'une énième chapelle...


amitiés et tristesse


Henri

DIABLO 16/05/2012 08:56



Bonjour Henri,


N'oublions pas que le PCF est devenu un parti d'élus dirigé par des élus qui baignent dans le marigot politicien.


Alors, sur la participation gouvernementale il paraît que les adhérents seront consultés...Tu parles !


On sait comment se déroulent les consultations au PCF sans parler des béni-oui-oui toujours d'accord avec la direction.


Il va effectivement falloir réfléchir à un autre espace de rassemblement des communistes, ça fait des années que je le dis mais entre dogmatisme, sectarisme
et esprit de chapelle nous ne sommes encore arrivés à le construire...


Ce jour est-il venu ?


Amitiés,


Diablo


 



cotty 15/05/2012 23:19


L e M' PEP défend une argumentation solide étayer par la réalité des peuples comme la Grèce, l'Espagne, qui avez une majorité socialiste et qui en fidèles serviteurs du capitalisme
mondialisé apatride ont poussé des millions de Grecs et d'Espagnol dans une grande misère. L'expérience du socialiste Jospin en a fourni la preuve! les élections au lieu de donner la prime aux
socialistes ont augmentées le risque de fascisation de notre régime entre Mr Chirac et Mr Lepen.Mr chirac a été élu avec plus de 80% des voix.Si par malheur la présence de communistes au
gouvernement se confirmait, cela inévitablement serait un recul sans précédent de l'espoir populaire, et la division des forces progressistes.Les forces existent dans ce pays pour exiger que la
dette soit payé par les responsables de cette crise! le système capitaliste et ses représentants. Salutations fraternelles.

Henri 15/05/2012 22:41


je ne ferai pas de commentaire; il ya des réflexions qui sonnent comme une trahison; comme m'a dit un ami hier soir, je quitterai le part mais je ne déchirerai pas la carte par respect pour ce
qu'elle représente.... c'est très triste