Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Déclaration commune issue des Partis Communistes de l'Union Européenne appelant à un maximum d'opposition au Traité sur la Stabilité, Coordination et Gouvernance et Union Monétaire et le Traité revu sur le Mécanisme de Stabilité Européenne.

 

« L'Union Européenne et les classes dirigeantes des états membres sont déterminés à faire payer à la classe ouvrière un prix très lourd pour la crise grandissante du système.

 

Nous, Partis des Communistes et des Travailleurs des états membres de l'Union Européenne appellons les travailleurs de l'UE à résister et à s'opposer à l'adoption du Traité sur la Stabilité, Coordination et Gouvernance et Union Monétaire et le Traité revu sur le Mécanisme de Stabilité Européenne.

 

Ces deux traités feraient devenir les états membres de la zone euro et de pratiquement tous les autres pays signant ces accords des régimes permanents d'austérité économique incluant des coupes budgétaires dans les dépenses publiques, des augmentations des taxes indirectes, des réductions de salaire, une libéralisation des marchés soutenue et une privatisation des entreprises et des services publics ainsi que des biens nationaux vitaux.

 

La stratégie est d'avoir de bas salaires, de faibles dépenses publiques, une pauvreté de masse et des travailleurs avec peu de droits. Les traités sont modelés pour faire de ces mesures une caractéristique permanente de l'UE sur lesquels on ne pourra pas faire machine arrière.

 

L'impact de ces traités ne sera pas confiné aux états membres de la Zone Euro. Ils fourniront une référence pour les attaques à venir contre les droits et les conditions des travailleurs à travers toute l'UE. Les classes dominantes ont déclaré la lutte ouverte contre les travailleurs dans une offensive générale.

 

Ces traités sont faits pour neutraliser le potentiel des formations nationales de la classe ouvrière pour influencer ou modifier la politique nationale économique et sociale. Ils sont sur le point, dans la continuité d'autres traités, de bloquer toute possibilité pour la classe ouvrière de se défendre ou de promouvoir des politiques de progrès social et d'une alternative socialiste.

 

Ils vont instaurer une austérité permanente grâce à une interférence extérieure continue des institution de l'UE dans les affaires des états membres sur les politiques économiques et sociales, dans les intérêts du capitalisme de monopole.

 

En cela, ils ont la collaboration active de la classe dirigeante et de ses représentants politiques dans chaque pays. Plus tard, ces traités vont réduire à néant et saper profondément les droits nationaux et souverains.

 

Chaque politique que la classe dirigeante à travers l'UE peut donner fera inévitablement payer les peuples pour la crise du capitalisme. Promouvoir les intérêts de la classe ouvrière n'est possible qu'en se confrontant à ce système destructeur et en s'en séparant.

 

Nous, Partis Communistes et des Travailleurs apprécions et saluons la réponse massive des travailleurs et des autres couches sociales affectés par ces mesures et ces politiques du grand capital en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne et en Italie et appelons les travailleurs et leurs syndicats, et les organisations de masse, à résister à ces nouvelles attaques et à mobiliser et à revendiquer une réponse de la classe ouvrière à la crise du capitalisme monopoliste d'état.

 

Dans les batailles immédiates d'aujourd'hui, nos Partis présenteront le Socialisme comme réponse à la crise du système capitaliste. » 

 

Liste des partis signataires :

Nouveau PC des Pays Bas

Parti des Travailleurs de Belgique

PC de Grande Bretagne

PC Portugais

PC de Finlande

PC du Danemark

PC du Luxembourg

PC d'Irlande

Parti Communiste et des Travailleurs de Hongrie

PC de Grèce

Parti des Communistes Italiens

PC de Malte

PC de Pologne

PC d'Espagne

PC de Suède

 

Source : Solidnet

Commenter cet article

Henri 12/05/2012 21:05


bonjour, je me permets de réagir


petite correction: le PC Portugais n'est pas membre du parti de la gauche européenne mais membre du groupe parlementaire GUE/NGL. au Portugal c'est le Bloc de Gauche qui est membre du PGE.


sur l'analyse, le PCF et le KKE se livrent à une "guerre " d'influence en Europe avec d'un côté le PGE mené par le PCF et de l'autre côté la conférence internationale des PC et ouvriers ( site
internet: solidnet) menée plutôt par les PC marxistes léninistes du type KKE; dans le rayon de Solidnet, émanantion moderne du Mouvement communiste international, on retrouve la FSM ( basée à
Athènes..) , le conseil mondial de la paix, la fédération mondiale de la jeunesse démocratique qui ont une page sur le site solidnet.


A équidistance du PGE et de "solidnet" ( je fgarde cette formule car elle est plus simple à taper), on a le PC tchèque et AKEL de Chypre qui sont observateurs au PGE.


De mon point de vue, j'ai presque tendance à penser que chacun choisit ses "causes", par exemple au PCF , la cause Kurde ou l'amérique latine tendance Chavez; le KKE lui n'hésitera pas à signer
des résolutions plus engagées ou tranchées pour soutenir le parti du travail de Corée du Nord,  lors de la conférence de décembre à Athènes;


pour l'initiative en question contre le MES, j'ai trouvé la traduction en français sur solidnet , l'appel était lancé par le PC d'Irlande; les documents déjà rédigés en français sont rares , hors
l'Algérie ou le Liban, et montrent  je pense un effacement du rôle du PCF dans cette structure, compte tenu des éléments précédents, je n'ai pas été étonné que le PCF ne soit pas signatire;
c'est l'inverse qui m'aurait surpris.


La position du PCF vis à vis de solidnet est à rapprocher de celles des "organisations communistes de masse" comme la CGT par rapport à la FSM... ou le mouvement de la paix par rapport au conseil
mondial de la paix ( cf débats sur la Syrie)


A mon avis, seule la JC garde des positions à l'international assez proche de celle de la FMJD mais ne relaye pas ces dernières


On peut donc dire que le PCF est tourné vers l'Europe via le PGE mais ne se profile pas dans une logique " prolétaires de tous les pays unissez vous" , position qui ferait un bien fou par rapport
à la xénophobie.


NB: je pense aussi que l'expérience du grand frère de l'Est a largement refroidi le PC pour qu'il ait un avis international de peur de se faire critiquer ( cf le voyage de Pierre Laurent en
Chine); je pense que même un voyage officiel à Cuba leur ferait peur, notamment s'il fallait affirmer la force du socialisme; enfin, le domaine international a complètement disparu des réflexions
dans la vie officielle du parti en province.


j'espère avoir fait avancé la réflexion


Henri


salutations, 

Djamal Benmerad 12/05/2012 18:20


Le Pcf est comme toujours absent des déclarations communes des partis communistes !

Genestal 12/05/2012 16:31


D'accord avec le commentaire précédent.  Pourquoi le PCF est-il absent ?  Le PCP et le PCE qui sont eux aussi membres du parti de la gauche européenne ont signé eux!  Le texte ne
prône pourtant pas  la sortie de l'euro et de l'UE.  Il se concentre sur la bataille essentielle du moment: le refus des traités visant à imposant la tutelle politique et financière de
Bruxelles sur les Etats afin de leur imposer la politique d'austérité et d'intégration qui révèle en Grèce, au Portugal, en Espagne ... toute sa nocivité pour les peuples.


Yvette Genestal

cotty 04/05/2012 06:42


Honneur à ces partis signataires! qui sont résolument anti-capitalistes. Il est urgent que les peuples Européens brisent leurs chaines de la dictature du capitalisme qui étrangle les
peuples, et veut les mettre à genoux.