Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

Communistes-logo

ON NOUS COMMUNIQUE LE TEXTE SUIVANT :

Pas un jour ne se passe sans que les mots « unité, rassemblement, union », ne soient utilisés pour en dévoyer le sens. Partis, syndicats, chacun y va de son couplet. Tous savent que l’union est une force énorme, tous cherchent à l’utiliser pour l’imposer à leur service.


Tous sollicitent l'union et le rassemblement autour de leurs idées mais uniquement dans le seul cadre de la politique actuelle.


Les partis politiques et les syndicats ont tous ont abandonné le terrain des luttes. Tous ont plein la bouche des mots rassemblement, union, unité,  le racolage unitaire bat son plein pour freiner les luttes et que rien ne change.


La droite appelle  au rassemblement  pour renforcer le pouvoir du capital.


Le parti socialiste au pouvoir, gestionnaire actuel du capital appelle à l'unité autour de lui et de   son action. On voit ce qu’il en est.


Le Front National, troisième fer au feu du capital cherche à rassembler les travailleurs  autour de l'idée que  les immigrés, les « fraudeurs » etc. sont  les responsables des difficultés sociales. Des centaines de milliards accaparés par les groupes capitalistes pas question !


Le Parti de gauche, le Parti communiste français, le NPA, les Verts … tous appellent au rassemblement contre la politique actuelle en proposant… une sixième république, une prétendue  nouvelle répartition des richesses sans jamais remettre en cause le capitalisme, son fondement, son existence.


Il n'y a rien de révolutionnaire dans ces propositions, ce n'est que de l'habillage pour masquer la collaboration de classe.


Le langage pseudo révolutionnaire, les coups de gueule servent à dévoyer le profond mécontentement. A aucun moment ces partis n'appellent à la lutte anticapitaliste, à l’abolition de ce régime. Leur seul objectif, c'est d’avoir le pouvoir pour aménager au mieux la politique du capital...


Le syndicalisme a pris le même chemin, il est engagé dans l'impasse du « dialogue social » avec le patronat et le gouvernement. Les centrales syndicales sont devenues des " partenaires" appréciés du MEDEF.


Le racolage unitaire de la part de tout ce petit monde consiste à démontrer que rien ne peut changer, sauf à rendre plus « douce » l'exploitation capitaliste.


Il faut redonner un sens politique à l'union, au rassemblement.



COMMUNISTES  s'est construit parce qu'il n'y avait plus de parti révolutionnaire en France, plus de  parti qui lutte pour la disparition des classes, pour construire le socialisme.


Marx, en 1847, écrit dans le manifeste du parti communiste "prolétaires de tous pays unissez-vous". Il faut revenir au vrai sens de cette phrase, complètement  dévoyé aujourd'hui parce qu'il traduit tout le danger qu'il représente pour le capital.


Cet appel à l'union des prolétaires, des exploités qui ne possèdent que leur force de travail, à lutter contre les exploiteurs pour les faire disparaître a pris tout son sens quand Marx a développé et fait connaître ce qui va avoir un retentissement de portée mondiale, la nuisance de l'exploitation capitaliste, ses conséquences économiques et sociales, ses capacités de destruction, son impossibilité à répondre aux besoins sociaux des peuples quels que soient leurs origines, leur lieu d'exploitation.


Cet appel à l'union s'inscrit dans un rapport de classe que nous vivons plus que jamais aujourd'hui.


Notre parti COMMUNISTES  s'inspire de cette définition de l'union, du rassemblement, de l'unité indispensable de la classe ouvrière et du peuple dans les luttes pour abolir le capital.


Depuis la disparition de l'URSS, le capital impose partout la loi du profit, de l'exploitation forcenée des travailleurs sur tous les continents, il accapare les richesses sans partage, il n'y a que les luttes pour le freiner.


Les partis révolutionnaires se sont sabordés après la chute de l'URSS, accélérant le développement du capital avec toutes les conséquences que cela comporte.


Malgré ces obstacles, des luttes ont lieu partout dans le monde, la classe ouvrière se bat, résiste, des partis révolutionnaires se reconstruisent petit à petit.


C'est à cette union que nous appelons.


L'antagonisme des classes aurait-il disparu alors qu'il n'a jamais été aussi présent?


C'est  l'union des travailleurs dans les grands mouvements sociaux  1936, 1968 qui a freiné le capital par l'obtention de grandes conquêtes sociales.


C'est pourquoi COMMUNISTES appelle avec force à l'unité dans la lutte quotidienne pour chasser le capital. C'est la seule voie possible, le reste n'est qu'illusion et tromperie.


Renforcer COMMUNISTES  est donc de première importance pour progresser dans cette voie. Rejoignez-nous.

 

 

source: www.sitecommunistes.org

Commenter cet article