Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Communiqué

C'est maintenant officiel, les candidat (e) s de notre parti sont présent (e) s dans les sept régions électorales de la France métropolitaine.

Les candidatures de « Communistes » font du bruit dans le landerneau consensuel de l'UMP, du PS et de ses alliés du Front de gauche, du NPA et d'ailleurs, sans oublier le Modem de Bayrou...

UMP, PS et consorts s'échinent (sans résultat) pour amener les Français à voter pour eux le 7 juin. Nombre de celles et ceux qui avaient soutenu ces partis promettant la lune ont aujourd'hui pris leurs distances. C'est de plus en plus visible, tous ces partis quels qu'ils soient, ne sont bons qu'à échafauder  des combinaisons politiciennes pour piper des voix. Les beaux projets ne manquent pas mais qu'y a-t-il derrière ? Paroles, paroles...

Mais cette fois-ci, avec la présence de « Communistes », il y a enfin du neuf. Notre parti est là pour combattre ce jeu entre défenseurs du capitalisme, construit pour durer... jusqu'à ce que le peuple s'en débarrasse.

Pour balayer tout ça, il fallait tout d'abord un parti politique qui soit l'émanation de celles et ceux qui veulent liquider ce système capitaliste. C'est fait, « Communistes » est ce parti. Il faut maintenant que votre soutien à « Communistes » s'affirme encore plus. Prenez votre place dans ce combat qui nous est commun.

Notre parti vient de tenir de premières conférences de presse. Le mur de silence élevé contre nous commence à être percé. En témoignent les extraits de presse ci-dessous :

Région Nord-Ouest. Paru dans "Ouest France" :

Sous le titre : « Communistes » contre « L'Europe capitaliste ».

La liste de la Région est prête précise Louis-Daniel Gourmelen « Une Europe sociale selon les candidats de « Communistes » est une utopie et ils disent NON à l'Europe capitaliste, à la politique de Sarkozy et à la communauté européenne... Ils mettent en avant une véritable coopération dans tous les domaines, industriel, scientifique, culturel, sur la base du développement de chaque nation... « Communistes », fondé en 2002, prône la lutte du peuple contre le capitalisme par le moyen d'une révolution et voit une solution dans la mobilisation des entreprises... les militants feront campagne en affichant leur « NON », en distribuant des tracts, en faisant du porte-à-porte et en allant à la sortie des entreprises là où sont les travailleurs.

Région Sud-Est. Dans "Nice Matin" :

Sous le titre : Communistes : l'Europe de la faucille et du marteau.

« Les communistes aussi auront leurs listes aux élections européennes. Non, il ne s'agit pas du PCF. Ces Communistes là ont gardé la faucille et le marteau pour emblème. Ce parti qui revendique une soixantaine de militants dans les Alpes maritimes existe depuis 2002. Il se définit comme « un parti révolutionnaire de lutte de classe. Tous les partis politiques qui présentent des listes sont pour l'Europe et se situent dans une seule société, le capitalisme, alors que nous inscrivons dans une Europe où l'on doit abattre le capitalisme pour construire le socialisme explique Christophe Ricerchi, un enseignant niçois, tête de liste du Sud-Est ».

Région Ouest. Dans "Ouest-France" :

Sous le titre : Pas de compromis avec l'Europe pour le Parti qui porte le nom de « Communistes » : « le message est clair ». Il ne s'agit pas de réclamer une autre Europe mais de la combattre. Dès le début l'Europe a été construire par les capitalistes, pour les capitalistes, résume Chantal Girardin, qui conduit le liste dans l'Ouest. Celle-ci dénonce ainsi la libre circulation des biens, services, capitaux, personnes, qui permet de délocaliser les entreprises là où le taux de profit est le plus élevé et le coût du travail le plus faible. On le voit à Continental. Elle évoque la casse des services publics, le chômage  et les profits record. Elle pointe l'Europe puissance militaire, prête à faire régner l'ordre capitaliste et  la disparition des nations. Revendiquant le respect des nations, préférant la coopération sur la base du développement des nations, le parti veut « abattre l'Europe ».

Région Loire-Massif-Central. Dans "la Marseillaise -L'Echo" :

Sous le titre : Cette Europe ne peut pas être sociale.

« La liste sera conduite par une Indrienne Aline Dolidier-Pornet postière et syndicaliste...C'est mentir aux électeurs de parler de l'Europe sociale. L'Europe ne peut pas être sociale dans l'état actuel des choses affirme-t-elle. Alors quelle Europe défend « Communistes » ? Nous sommes pour un maintien de la souveraineté des nations, contre tout  organisme supranational... Nous sommes pour une coopération pacifique, pour une politique de désarmement et pour la disparition de l'OTAN et de tout pacte militaire. Elle dénonce le coût exorbitant de la campagne pour les candidats, environ deux millions d'euros sur le plan national. Dans les autres pays les frais sont bien moindres et le plus souvent remboursés à 1%.  Nous estimons que c'est l'Etat qui devrait payer le matériel officiel. Du coup nous lançons un appel à la souscription précise Aline Pornet... Mais pour « Communistes, tout ne s'arrêtera pas le 7 juin au soir.  Ce vote doit être prolongé par un mouvement d'ampleur afin d'exiger d'autres choix conclut la tête de liste ».

source : « site comunistes.org »

Commenter cet article

Jean LEVY 23/05/2009 10:55

Chers camarades,je prends connaissance de l'annonce de "communistes" de présenter des candidats aux européennes du 7 juin. La position de ces listes est très claire : l'opposition totale à la construction européenne et la revendication de sortir de l'UE. Je partage complètement ces objectifs politiques. Mais je ne suis pas convaincu que concourir au scrutin soit la position la plus adaptée à cette orientation. Pourquoi ?parce que le 7 juin au soir, le pouvoir comme l'opposition (du PS aux listes qui se disent "à la gauche de la gauche", Front de gauche, NPA, Lo) vont examiner essentiellement deux pourcentages : celui des "votants" et celui des "abstentions".Si celles-ci atteignent, voire dépassent les 57% de 2004, une majorié de Français se seront prononcés contre l'UE. Difficile d'y voir une "victoire" de l'idée européenne.Mais si le chiffre des abstentions est plus bas qu'il y a cinq ans, Sarkozy comme le PS célébreront une meilleure écoute des citoyens vis-à-vis de l'UE.C'est pourquoi nous nous prononçons pour l'abstention citoyenne.Poursuivons ce débat entre camarades pour s'éclairer les uns les autres.Pour connaître dans le détail ses aruments, notre blog 'canempechepasnicolas' a publié plusieurs textes que nousvous conseillons de lire.Avec toutes nos amitiés communistes.Jean LEVY