Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Par rapport à l'abstention, vous remarquerez (à une exception près en 1994) que le peuple français s'abstient de plus en plus à ces élections européennes, où il s'agit de valider un l'existence d'un parlement supranational. (après tout, la souveraineté populaire s'exprimant au sein de la nation, nous pourrions, dans le cadre d'une Europe des nations souveraines désigner, à la proportionnelle, nos représentants parmi les parlementaires -députés et sénateurs- comme avant 1979 il  me semble) 

Taux d'abstention :

1979 = 39,29 %

1984 = 43,28 %

1989 = 51,20 %

1994 = 47,29 %

1999 = 53,24 %

2004 = 57,24 %

Or, quand il a eu la possibilité de s'exprimer clairement soit contre Maastricht le 20 septembre 1992 et contre le T.C.E. le 29 mai 2005, il ne s'est abstenu respectivement qu'à 30,30 % et à 30,63 % c'est-à-dire un taux d'abstention relativement faible.

Pour l'anecdote, j'étais, au soir du 29 mai 2005 dans un bureau de vote très populaire de Villejuif où le NON atteignait plus de 80 % et j'ai encore le souvenir des locataires de la cité, venus au bureau de vote les yeux humides à l'écoute des résultats nationaux...

On peut faire dire beaucoup de choses aux chiffres, mais tout de même, on voit bien que notre peuple n'adhère pas massivement (c'est un euphémisme) à ce que représente " l'Union Européenne".

Ainsi, le fort taux d'abstention aux élections du parlement européen à bien une signification politique (même s'il y a toujours et c'est vrai pour tout scrutin les éternels "pêcheurs à la ligne").

Il y a bien là quelque chose à creuser politiquement telle une stratégie d'union du peuple de France plutôt que, peu ou prou, essayer de reconstituer une "union de la gauche" ou une "gauche plurielle", stratégie ayant menée au bout du bout à un Le Pen au second tour et plus tard à un Sarkozy triomphant!

Si l'on veut un jour reprendre la main il faudra bien que l'on sorte de ce cycle infernal dans lequel le mouvement populaire s'est enfermé.

Je ne sous-estime pas l'exploitation politique que peut faire la droite du résultat d'une élection telle que celle-ci  (et c'est pour çà que j'envisage, éventuellement, d'utiliser le bulletin "front de gauche") encore que les Français ne sont pas si idiots et si indifférents à la politique que certains voudraient le faire croire.

Ainsi, une UMP à 27 ou 28 % (selon les sondages) avec un taux d'abstention autour de 55% çà fait grosso-modo le "parti du président" un peu au-dessus de 5 millions de voix (contre près de 19 millions en 2007): c'est tout de même à notre portée de faire passer le message d'une (éventuelle) fausse victoire ou plutôt d'une vraie défaite de Sarkozy au sein du mouvement social !

 

DIABLO

Commenter cet article

Tourtaux 24/05/2009 19:28

VOTER POUR MELANCHON SERAIT VOTER POUR LA CLARTE?

Tourtaux 24/05/2009 19:27

VOTER POUR MELANCHON SERAIT VOTER POUR LA CLARTE?

Eva+R-sistons 24/05/2009 17:27

Je n'arrive pas à le copier pour le coller ! eva

Eva+R-sistons 24/05/2009 17:22

Je mets ton article sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com  eva

Eva+R-sistons 24/05/2009 17:18

Tout est dit :"Partant du principe que le parti de Sarkozy s'annonce en tête en nombre de voix (et donc en pourcentage) et risque donc d'exploiter ce résultat "en trompe l'oeil" pour tenter "rebondir", je me dis : si je ne vote pas, quelque part, je contribue à ce pourcentage élevé et je sers objectivement Sarkozy et ses sbires!"L'abstention n'est pas claire. On peut tout y mettre. Il faut au moins un bulletin blanc !cordialement evaJe vote pour la clarté : Front de gauche

Astrée 24/05/2009 13:17

ben...en fait que ce soit Sarko en tête ou le PS ou même le modem, a reste de vote des européistes: quand tu fais le calcul, UMP+Modem+Verts-bruns (la liste de Cohn Bendit) ça fait 49%. Donc le vote à ces élections est un vote de droite, petit bourgeois. Tu ajoutes à ça les 54% d'abstentionnistes prévus...En fait bcp de gens qui ont voté non en 2005 se retrouvent je crois dans le camp des abstentionnistes.Je me pose les mêmes questions que toi, à savoir vais-je finalement voter front de gauche sans convictions, et puis quand j'y pense je me dis que, merde, s'ils font un mauvais score ils l'auront pas volé, et j'espère bien que ça leur servira de leçon.de toute façon pour nous, militants PCF, si on réfléchis en terme de boutique (et j'aime pas trop ça), on est baisés: si le front de gauche fait un bon score, youpi, on valide la stratégie du congrès et on continue à aller droit dans le mur; si le front de gauche fais un mauvais score, c'est le parti qu'il faut liquider.Alors que faire?Le truc c'est que j'en ai marre des calculs électoraux à deux balles, je veux voter avec ma tête, et ma tête me dis que j'ai rien à gagner avec l'UE, bien au contraire, et que sauver le front de gauche comme on cherche à sauver un navire de la tempête, ce n'est pas très intéressant.

Diablo 24/05/2009 14:03



Ton point de vue se défend aussi. Le problème ici c'est que si je veux, pour la première fois depuis le 29 mai 2005, voter pour mes idées et non pas par calcul politique...Eh bien, je ne vote pas! Etonnant non? Salut et fraternité -DIABLO



Astrée 24/05/2009 10:45

"Je ne sous-estime pas l'exploitation politique que peut faire la droite du résultat d'une élection telle que celle-ci  (et c'est pour çà que j'envisage, éventuellement, d'utiliser le bulletin "front de gauche")":  je comprends pas?

DIABLO 24/05/2009 11:56



Bonjour Astrée,
J'explique: Les résultats des élections sont toujours commentés et exploités par la presse écrite, la télé et la radio  à partir du pourcentage des partis par rapport aux votes exprimés.
Dans ces conditions, moins il y a d'exprimés, moins il faut de voix pour faire un "bon" pourcentage. Partant du principe que le parti de Sarkozy s'annonce en tête en nombre de voix (et donc en
pourcentage) et risque donc d'exploiter ce résultat "en trompe l'oeil" pour tenter "rebondir", je me dis : si je ne vote pas, quelque part, je contribue à ce pourcentage élevé et je sers
objectivement Sarkozy et ses sbires! Naturellement, si je vote ce serait ,disons, un vote tactique plus qu'un vote d'adhésion (au front de gauche) c'est très clair. Maintenant, mon choix
définitif n'est pas fait et je suis à l'écoute de contre-arguments!



Jean LEVY 24/05/2009 10:27

Cers amis,votre texte est très bon. pourquoi, dans ces conditions évoquer la possibilté d'un vote "front de la gauche", qui met en cause l'esprit de l'article ?Avec une abstention à 55%, aucune liste ne pourra revendiquer comme un succès le score obtenu par elle, puisqu'il faudra diviser par plus de deux ce score pour le mesurer aux inscrits, avec la judicieuse comparaison avec ceux de mai 2007.L'abstention citoyenne, c'est un nouveau vote NON à l'intégration européenne.Amitiés.JL

DIABLO 24/05/2009 10:42


C'est une réflexion "à haute voix" ma décision définitive n'est pas prise! Salut et fraternité